Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 14:50
30 Remarquons bien les haines sordides qui empoisonnent les rapports des hypocrites entre eux, et remarquons l'affection dont s'entourent les véritables enfants de Dieu. C'est une marque qui doit faire réfléchir les hésitants. 30' Quelle plus douce récompense dans ce monde que les remerciements affectueux de ceux que nous bénissons et que nous aidons à approcher la vérité du Dieu de vie? Quelle plus belle moisson à offrir à l'unique moissonneur?  

 

  31 On nous poursuit à présent et on nous condamne parce que nous guérissons les malades abandonnés, à l'exemple du Seigneur de pardon et d'amour qui nous montre la voie sainte. 31' Bientôt, on nous poursuivra aussi parce que nous consolons les désespérés et on nous condamnera parce que nous les convertissons au salut de vie de l'Unique Dieu, car l'hypocrisie et la méchanceté culminent dans le monde.  

 

  32 Ne recevons parmi nous aucun de ceux qui ont choisi de servir la Bête en faisant un métier de bête sauvage ou un métier de bête domestique qui menace la liberté ou la vie des innocents, des pauvres et des saints. 32' Que les égarés prennent un métier d'homme libre qui ne menace personne et qu'ils se convertissent à l'amour de Dieu et à l'entraide de leurs semblables, s'ils désirent effacer la malédiction du ciel qui pèse sur eux et participer à la bénédiction des enfants de Dieu.  

 

  33 Que deviendrait le monde si la révélation de Dieu disparaissait sous l'action des impies et si elle cessait de s'y manifester par la disparition des prophètes? On n'y verrait plus que des troupeaux de bestiaux exploités et réduits en esclavage par une poignée de bêtes fauves. 33' Aucune joie, aucune sécurité, aucun repos, aucune paix pour nous, tant qu'un croyant pleurera dans ce monde de misère, tant qu'un égaré tâtonnera dans ces ténèbres de l'exil, tant qu'un malade agonisera dans ce charnier de la mort, tant qu'un crucifié gémira sur cette croix de rançon.  

 

  34 Il n'y a pas d'enfants illégitimes dans le monde; il n'y a que des pourvus hypocrites qui font passer leur intérêt avant celui de Dieu, car l'Unique fait grâce à tous ceux qui le cherchent d'un coeur aimant et sincère. 34' Nous préférons risquer d'être trompés par tous les hommes plutôt que d'en juger un seul prématurément en risquant ainsi de nous tromper nous-même.
" Nous ne voyons pas le ciel transparent, mais le Seigneur voit à travers les écorces ténébreuses. "
 

 

  35 Nous voilà comme des petites mines du Seigneur du ciel, et voilà le Seigneur du ciel comme une petite mine de l'immensité de l'Unique Splendeur. Ainsi tous sont en Un comme les monnaies d'or sont en l'or. 35' Ainsi la poussière d'aimant rejoindra la masse de l'aimant et se fondra en elle, et tout demeurera en Un, comme avant le cri explosif de la joie qui émulsionna les mondes sur la face de l'abîme ténébreux.  

 

  36 L'union de l'homme et de la femme est sainte et sacrée devant Dieu. Malheur à ceux qui la profaneront, car ils deviendront comme des bêtes au lieu d'être faits comme des dieux. 36' Nous nous unirons saintement à nos compagnes pour demander la bénédiction de la grâce et la confirmation de l'amour de Dieu, qui ne refuse jamais son salut à ses enfants bien-aimés.  

 

  36" Que celui qui peut s'unir au feu céleste le fasse et vive! Car là sont le sauvetage et l'union qui ne périssent pas.  

 

  37 C'est la foi qui permet d'approcher la connaissance de l'amour qui sauve de l'exil de la mort. 37' Celui qui est dans les ténèbres voit Dieu hors de lui, mais celui qui est dans la lumière voit Dieu en soi-même.  

 

 

Et ...

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 11:36

XXV, 18

 

18 Le saint se désincarne de la mort du monde. Le sage se réincarne dans la vie de Dieu. 18' Quel est l'ignorant qui les oppose ?
Quel est le connaisseur qui les unit ?
 

 

 

XXV, 1

 

1 Celui qui rejoint le Seigneur de vie ici-bas est comme un fainéant que tous les travailleurs du monde ne sauraient égaler avec tous leurs travaux. 1' Quel travailleur celui qui n'a de répit ni jour ni nuit dans la quête de la vie impérissable! Quel fainéant celui qui repose dans l'unité vivante de l'Unique!

 

 

http://lemessageretrouve.net/LeMessageRetrouve.php?Livre=25#11

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 20:07

 

Il faut beaucoup d'études, beaucoup de temps, beaucoup de douleurs, beaucoup d'amour et beaucoup de savoir pour redevenir simple et naturel, mais c'est alors une simplicité qui se connaît et qui se garde.

 

Le message retrouvé, VII,9.

 

 

Nous trouverons au dehors mille choses pour nous distraire, mais nous n'en découvrirons pas une qui soit capable de nous contenter vraiment comme la paix du dedans.

 

Le message retrouvé, VII,9'.

 

 

farouz 031

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 18:09

Livre XXII, 64 :

 

Demain il fera sombre, demain il fera froid, demain nous serons morts, demain la résurrection et le jugement.

Ne voyez-vous pas que demain se nomme aujourd'hui ? Ne voyez-vous pas qu'aujourd'hui vous empoigne et vous tue sans que vous fassiez rien d'autre que courir devant lui  dans l'espoir stupide de le distancer ?

 

Livre XXII, 64' :

 

Qui demeurera en repos et qui fera le mort afin qu'aujourd'hui passe sur lui sans se baisser pour le ramasser et pour l'épingler dans le temps ?

Qui mettra à profit le répit d'aujourd'hui pour fondre les hiers dans la seule réalité  vivante de l'unique aujourd'hui de Dieu ?

 

 

 

Louis Cattiaux, le Message retrouvé.

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 17:26

cattiaux-20pantaculos-1-.png

 

Peinture de Louis Cattiaux

 

 

Suite à mon premier article sur Louis Cattiaux, j’ai renvoyé vers un site dédié à l’homme et à l’œuvre. Ayant probablement reçu un certain nombre de visites depuis le blog, les administrateurs m’ont écrit et nous avons un peu causé.

 

Entre autres choses, ils m’ont dit : « L'auteur du Message Retrouvé disait que ce livre pouvait être "tiré", à la manière des oracles anciens, c'est-à dire en introduisant la pointe du coupe papier et lisant le verset indiqué, après avoir formulé une question ou une intention. Dans cette idée, nous "tirons" pour vous à l'instant dans le livre 19, le verset 32.

 

Louis Cattiaux portait un lourd message qu'il n'est pas parvenu à répandre parmi ses contemporains. Nous sommes heureux de trouver des personnes qui s'y intéressent actuellement. »

 

Voici donc la teneur du tirage :

 

XIX, 32 : « Ne condamnons pas et ne repoussons pas les égarés, car il n’y a pas longtemps encore que nous étions parmi eux. Prions plutôt afin qu’ils viennent avec nous par la grâce délivrante et par l’amour unissant du Très-Haut. »

 

XIX, 32’ : « Quand le Seigneur nous visite, nous voilà comme des dieux illuminés, mais quand il nous quitte, nous voilà comme des bêtes stupides. Qui peut prévoir le moment de sa venue, et qui peut prédire le temps de son départ ? »

 

Voilà qui incite à l’humilité, et à sa sœur la prudence.

 

Et voici ce que je tire pour tous, ce jour :

 

XX, 9 : « Comme le singe qui demeure prisonnier de la calebasse, la main obstinément refermée sur l’appât, il suffit aussi pour nous de lâcher la poignée de boue que nous étreignons stupidement dans ce monde pour être rendus à notre liberté première. Cependant, tous se moquent des singes, et nul n’entrevoit sa propre cupidité. »

 

XX, 9’ : « Mon Seigneur me demanda une fois : « Que m’apporteras-tu au jour du jugement ? » « Toi dans ton secret en moi ». Alors il dit : « C’est bien. Va donc, germe, mûris et porte du fruit pour ma moisson » et je pleurai amèrement d’être encore recouvert par la boue de la terre étrangère. »

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 07:00

"Le clairvoyant loue Dieu pour la perfection de son oeuvre", Louis Cattiaux, le Message Retrouvé, I, 42.

magicienpersan-1-.jpg 
Louis Cattiaux "le Magicien persan"

Aujourd'hui, samedi 27 mars 2010, sous un ciel houleux, le cœur bouleversé par la voix toujours vivante d'un Johnny Cash pourtant mort, paraît-il, mais c'est ce que disent les aveugles, conservée par des moyens techniques que j'ai une tendance à mépriser, lisant "Le Message retrouvé" imprimé par des rouages dans une véranda construite par des machines que je n'aime pas, ordinairement, mais posée par des hommes, lisant ou découvrant les nouvelles peintures de  Sevim ou échangeant des plaisanteries avec l'amie Yog à travers cet écran parfaitement stupide si nul ne l'anime, j'ai choisi de dire :

"C'est vrai qu'ici nous sommes loin de tout, loin de Toi, mais c'est faux.
C'est vrai que ces putains de machines n'ont pas d'âme, mais c'est faux.
Loin de Toi, c'est encore Toi. Et ces machines qui nous donnent à travers leur masse inerte un peu de l'âme de Cash, de Sevim, de Yog et de tout ce qui vit et respire sous le soleil, ces machines, c'est encore Toi.
Si dans ce petit jardin, passent passantes et passants qui le font vivre par leur présence et en emportent des fleurs pour leur maison 
c’est à Toi que nous le devons, Nous, passants, passantes et jardinier,

sous la forme de ces machines."


"La terre recouvre le diamant sublime", Cattiaux, MR I, 40'

"Tout est esprit, Tout est matière, selon que l'Unique se dilate, ou se condense" MR I, 58 

J'ouvre ici une nouvelle rubrique, appelée "le Clairvoyant", comme un nouveau carré de jardin, pour y semer les graines magiques venues de ce livre unique "Le Message retrouvé", que je découvre avec un certain ébahissement. Pour tout savoir (pas connaître) sur Cattiaux, c'est
ici.

J'espère rester assez avisé pour ne pas me lancer dans les commentaires, car "Les paroles d'un sage sont excellentes, mais ceux qui prétendent les expliquer sont souvent mauvais" (MR I,61). A bon entendeur...

Cattiaux a écrit son oeuvre en 40 livres, sur deux colonnes, en phrases se correspondant d'une colonne à l'autre.
Par exemple, I,25 : "Il faut observer patiemment la nature avant d'agir, sinon on devient insensé devant Dieu, insupportable aux autres, et finalement odieux à soi-même" correspond à I,25':"Le jardinier est le plus savant des hommes, mais il ne le sait pas,parce qu'il travaille sur des semences obscurcies et sur une terre mélangée de mort".

Il me semble qu'une citation intégrale et respectueuse doit présenter les deux termes (qui sont parfois trois). C'est donc ce que je ferai.

Né en 1904, mort en 1953 Cattiaux était également peintre. J’honorerai aussi le peintre.




Repost 0
Published by Vieux Jade - dans Le Clairvoyant
commenter cet article

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.