Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • L'un des plus beaux disques du XXIème siècle

    02 mars 2014

    Pas besoin d'attendre encore 86 ans pour être sûr que c'est l'une des oeuvres les plus parfaites que je connaisse. Parfaite, parce qu'à l'exacte jointure entre la chair, la danse, la jouissance, d'une part, la perfection idéale, la sobriété, l'extase,...

  • Une statue de Nougaro

    04 mars 2014

    Le temps de changer de CD dans ma turbojetàpétrole que je viens de perdre par sa faute 2 points pour 3 ans et 90 zéros pour toujours, sous le fallacieux prétexte que, le printemps irrigant mes muscles d'acier je roulais à 121 km/h au lieu des 90 prescrits,...

  • Retour approximatif aux manettes

    18 février 2014

    ~~Quelqu'un de chez Overblog m'ayant proposé, après vérification que chez eux, ça marchait, des manip un peu moins primaires que le truc standard, j'ai réussi à pénétrer jusqu'au poste de contrôle. Je vais être bref, ayant un bouquin de Dick sur le gaz....

  • e-bernation

    25 février 2014

    Et vous, ça va ? Moi, je découvre le plaisir d'e-berner, ce qui est un néologisme pour décrire cette terrible paresse qui me réduit au nécessaire - dormir, travailler, lire, loin des écrans. Je reviendrai sans doute (je reviens toujours) quand j'aurai...

  • Réussir son premier sacrifice humain

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Dans cet article, je voudrais revenir sur l’excellent texte de Joel Labruyère qu’a publié récemment le blog de Ferlinpimpim : « Comment sortir du vortex ? », et auquel je renvoie pour une lecture in extenso, dans lequel l’auteur conseille de pratiquer...

  • Voir cet excitant anagramme à six temps voire...

    29 janvier 2010 ( #attention ça pique )

    Voilà ce qui est sorti de ma boîte à outils : Un bel anagramme à afficher au mur du séjour, au dessus de la télé. ECRAN ANCRE NECAR CRÂNE CANER CARNE RANCE ECRAN Un écran, dans son sens premier, c’est un « panneau ou séparation servant à protéger de la...

  • Noël 2009 - Un appel à la guerre

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Très chers cons, Sachez d’abord que vous n’êtes pas des citoyens. Tout ce que vous avez entendu à ce sujet n’est que sirop et glu pour les petites mouches. Vous n’appartenez à personne, pas plus à la famille, à la cité, à une entreprise qu’à l’état. L’état,...

  • Qu'a voulu dire Tolkien?

    29 janvier 2010 ( #légumes verts )

    L’anneau, l’anneau Unique, Seigneur des anneaux, l’anneau maître est le 20 ème : 3 pour les elfes immortels et lumineux, 7 pour les nains qui représentent la diffraction de la lumière dans la matière, 9 pour les hommes en qui la lumière peut renaître,...

  • Deux visages de la guerre

    29 janvier 2010 ( #légumes verts )

    Pour être franc, je ne m’attendais pas à l’espèce de raz de marée qu’a soulevé mon texte intitulé : « Noël 2009 : appel à la guerre ». Evidemment, ce n’est pas un événement planétaire, mais c’est un texte qui a eu un certain retentissement et j’ai le...

  • Une fenêtre sur l'infini

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Dans l’Antiquité romaine, Saturne en tant que dieu du Temps portait divers attributs, la faux, le trident, et le voile, dont les significations symboliques les plus apparentes sont classiques : La faux, car il moissonne tout, ici-bas. Le voile, car de...

  • L'arnaque du sauveur

    29 janvier 2010 ( #attention ça pique )

    Ce que la Bible appelle « la chute » est un mouvement vertical qui nous a déposés sur un plan horizontal. Ce plan est défini par ses limites, le temps, qui règle la durée, et pour commencer l’existence humaine, et l’espace. Mais comment remonter ? Rappelons...

  • L'affiche qui tue

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    La scène du crime Difficile à manquer : l’affiche de la mutuelle ADREA est collée partout. Elle représente une main gantée de plastique bleu, et émet les mots suivants : « la mutuelle qui vous va comme un gant ». Franchement, dans le déluge d’images pornographiques...

  • L'affiche qui tue, 2ème

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Un peu de gymnastique pour commencer J’espère que la première partie est bien passée. Allez, aujourd’hui, j’ai la frite (garantie bio), je pousse encore le bouchon, c’est amusant : en mélangeant allègrement un peu tout, langue des Oiseaux, grec, hébreu,...

  • L'affiche qui tue, 3ème

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Une objection à ma thèse ? Certains diront peut-être : mais enfin, comment ferions-nous, sans ça, sans les mutuelles ? C’est quand même un progrès. Il y a quand même du bon, dans cette société. Certes, mais ça dépend de quel point de vue on se place....

  • Tout me parle d'ailes

    29 janvier 2010 ( #féculents )

    Dans un texte précédent "l'affiche qui tue", j’ai découpé le mot « mutuel » en tranches, donnant MU TUE EL, et MU TUE AILES.J’y ai développé la première lecture, mais pas la seconde. La psyché humaine dans son rapport avec l’autre fonctionne sur un modèle...

  • Lettre du front

    29 janvier 2010 ( #légumes verts )

    Ma chère Maman d’en Haut, Depuis toutes ces années, je t’écris enfin. Après le parachutage, il m’a fallu beaucoup de temps pour me souvenir. Et encore, certains points sont encore un peu flous et incertains. Tu comprendras bien sûr qu’il est préférable...

  • J'espère que vous reviendrez demain

    29 janvier 2010 ( #aromates )

    Un peu partout je rencontre des gens qui cherchent leur clef. Ils ne savent plus comment rentrer chez eux. Pour la plupart, ils ne savent même plus comment ça s’est passé. Je croyais avoir laissé ouvert, et puis, quand j’ai voulu ouvrir la porte, fermé....

  • Le Pont

    29 janvier 2010 ( #sauvages )

    Depuis cinq jours, on entendait gronder la terre. Au loin, les ombres violettes & grises des montagnes se fondaient dans les nuages d'acier. Une bande blanche comme un poignard au soleil, puis des filoches de coton jusqu'au milieu du ciel. Dans la rosée...

  • Fantômes et frusques

    29 janvier 2010 ( #fleurs des champs )

    Je suis passé des centaines de fois dans ce couloir, sans jamais y avoir remarqué cette porte. Une petite porte de bois toute simple, peinte en faux bois. Je suppose qu’elle a toujours été là, et que tout simplement, je ne l’ai pas vue. C’est simple,...

  • L'heure de la récolte

    29 janvier 2010 ( #légumes verts )

    Pour désigner le grain, les grecs avaient deux mots. Sperma, et kokos. Le premier, qu’on sème, le deuxième qu’on mange. C’est pourtant du même grain qu’il s’agit. L’usage seul diffère. Mais dans une société agricole, on sème le plus beau grain, afin d’assurer...

  • Deux façons d'envisager la liberté

    29 janvier 2010 ( #légumes verts )

    Nous avons tous en nous des restes de l’Homme Sauvage, homo sylvaticus, encore dit : l’Homme des bois. L’homme de la jungle, de la forêt profonde, l’homme qui vit en symbiose avec la Nature. Bien sûr, seules quelques peuplades reculées, décimées, sans...

  • Pandemonium et liberté

    29 janvier 2010 ( #attention ça pique )

    La tragi-comédie de la prétendue pandémie de grippe, dont le scénario a minutieusement été élaboré dans l’ombre par des intelligences carnassières ne doit pas faire illusion : il s’agit purement et simplement de mettre la main une fois pour toutes sur...

  • Deux beaux salopards

    31 janvier 2010 ( #compost )

    L’histoire offre parfois des ressemblances intrigantes lors de la reproduction d’événements éloignés dans le temps mais voisins dans le déroulement. Voici deux histoires de trahison, l’une très connue, puisqu’il s’agit de celle de Jésus-Christ par Judas,...

  • Mise en perspective des notions de prévoyance et de Providence

    30 janvier 2010 ( #féculents )

    De nombreux signes plaident en faveur d’une langue-mère qui aurait éclaté, comme le raconte le mythe de la tour de Babel. Cet éparpillement qui apparaît comme le fruit d’une véritable explosion dont l’histoire officielle ne dit mot aurait donné lieu à...

  • J'avoue : Je suis une secte

    31 janvier 2010 ( #sauvages )

    Monsieur l’inquisiteur en chef, Croyez bien que si je m’adresse directement à vous, c’est en en tant que vous fûtes fait nec plus ultra de toute la Maisnie Hellequin dont vous êtes le fer de lance, la fine pointe, derrière vos épais lansquenets. Nul doute...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.