Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 10:22

Dans sa passionnante "Histoire buissonnière de la France", l'anglais Graham Robb rapporte un fait très curieux : quand Louis Quatorze, dit le Grand (il était tout petit et mettait des talonnettes), ou le roi-Soleil, eut attiré les seigneurs à Versailles pour les prendre dans les filets du paraître, cette transhumance provoqua un trouble inattendu dans les campagnes : les grands animaux, cerfs, daims, chevreuils et toutes sortes d'oiseaux et de petits mammifères se mirent à pululler.

 

Les aristocrates avaient seuls le droit de chasse sur leurs terres, et le pauvre homme qui se risquait au braconnage pouvait se voir simplement pendu, pour solde de tous comptes. Bien peu s'y aventuraient.

 

En refluant sur le palais du monarque pour y faire assaut de luxe, de vanités, de bassesse et de compromissions, les nobles laissèrent le terrain vacant, toujours sillonné par des gardes zélés qui continuaient à dissuader le braconnage.

 

La population des forêts explosa, et se mit à dévorer les récoltes, les fourrages, les légumes des paysans dont certains connurent la famine.

 

Ce rappel me laisse pensif, à mettre en relation avec cet article.

 

Quand l'homme renonce à la chasse, il permet le développement d'espèces qui entrent en concurrence directe avec lui.

 

Même farouchement végétarien, il n'a pas vraiment d'autre choix que d'en réguler le nombre.

 

Je sais que ces propos peuvent soulever un tollé; il vaudrait mieux qu'ils suscitent la réflexion.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans extrême
commenter cet article

commentaires

matthieu 27/11/2013 14:29


Bonjour à tous et à toutes;


 


Désolé, mais mon Dragon (pour reprendre l'expression de VJ) ne résiste pas à l'idée d'en remettre une couche: pour rappel, le foie gras est bon pour la santé, et particulièrement pour les
coronaires !...


Clin d'oeil amicale à Lléa...


https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_fran%C3%A7ais


Ecologiquement parlant, un gibier plus abondant s'autorégule avec le temps (quelques mois à quelques années), du fait de la réraféction de la nourriture disponible entre animaux ayant des régimes
alimentaires similaires, ou bien en raison d'un ré-équilibrage entre animaux prédateurs et animaux chassés.


Donc, dans l'absolu, si l'homme arrive à tenir le coup suffisamment longtemps, la régulation se fait +/- d'elle même.


Le tout c'est de tenir: soit avec un bon grillage anti-chevreuil ou anti sanglier (pour les légumes), soit en... Chassant , soit en sacrifiant à dessin une partie de nos aliments pour nourrir les bestiaux et les "détourner" de nos jardinets...


 


PS: en tant qu'ex chasseur, le sentiment que j'ai de cette pratique aujourd'hui est que l'important n'est pas l'acte en lui-même, mais bien la manière, l'esprit et la mentalité avec lesquelles
ont chasse. 

Vieux Jade 28/11/2013 17:41



Excusez-moi, je suis très pris. D'accord pour la chasse, il y a un monde entre les types de chasseurs : ceux qui régulent les populations naturelles, et les viandards dont l'objectif est de
rentabiliser leurs weekends avec de la volaille incapable de voler tirée à bout portant.


Je ne suis pas du tout chasseur, mais je suis né chez des chasseurs passionnés. Forcément, je m'y connais un peu, et je vois bien la différence.



LLéa 22/11/2013 22:36


^^


 


Coucou, merci,


 


Les végétariens et les
membres des sociétés agraires ont des cerveaux plus petits, et il se trouve que le monde dans son ensemble - les végétariens et ceux qui mangent « équilibré » - voit ses fonctions cognitives
souffrir comme jamais auparavant dans l'histoire. 


 


Ben, v'la aute chose! :) Que faudrait il en déduire?


Et ceux, avec de grosses mains, qui signent des plans et des plans, mais qui n'arrivent pas a monter un mur, sans fil a plomb? Ils se nourrissent comment?


Il faut bien faire marcher la filière viande, et toutes les autres ....


 


Jade, je respecte ton avis, mais ce n'est pas le mien. Tout se régule dans la nature. Si!


Sais tu ou est le problème? Tu l'as exprimé dans ton sujet.


Là: "Quand l'homme renonce à la chasse, il
permet le développement d'espèces qui entrent en concurrence directe avec lui."


 Eh, oui! L'homme ne supporte
pas la concurence! Réfléchis toi! :)


 


http://www.stopgavage.com/foie-gras-grands-chefs


 


Bises a toutes et tous,


 


 


 


 

cancrelène 22/11/2013 15:52


Ben, dérangés nous sommes....La démographie pourrait-elle apporter des réponses, oui, mais lesquelles ? pas forcément adaptées aux problèmes de la régulation.Mr Todd dit des choses intéressantes
à ce sujet d'ailleurs.


La nature conçoit des erreurs pour limiter peut-être le processus de l'évolution de la croissance démographique des populations. De mon point de vue, ce qui est valable pour les lapins et
valables aussi pour les hommes, non ? Mais ce n'est pas de sa faute à la nature si elle interprète l'extrème volonté de quelqu'uns aux détriments des autres !


Comment la nature va-t-elle répondre pour assainir l'instinct de démence profonde ? La réponse se cache dans la question quand cette dernière est bien posée.


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Paul et Mick 22/11/2013 11:41


"On" parle bien des "Grand-Mamies de Fer !" et aussi des petits  qui puent et hululèrent.


 


Pendant ce même temps la chasse aux prédateurs était  toujours active d'ou un certain déséquilibre ...


Ou en sommes nous dans notre société de 2013 ?


Quels "gardes chasses" sont à l'oeuvre ?


Et où sont les seigneurs qui devrait réguler sur leurs terres ? et surtout quoi !


Quand toutes les "polices" de France partent à la recherche (!) d'un fou de tireur téléguidé dont ils ont l'ADN et les photos ... il faut plusieurs jours ... pour désigner un coupable ( l'arbre
"magique" qui cache le forêt !) ...


 

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.