Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 00:00

Alertés par une jeune fille qui nous déclarait que de toutes façons on n'en a rien à foutre de rien parce que le monde va s'arrêter en 2012, Mme VJ et moi avons résolu ce midi de planter un arbre fruitier le plus rapidement possible, avant la montée de sève. Il faut faire vite car déjà bien des arbres bourgeonnent.

 

  

 

En mémoire de M. Jean de la Fontaine*, d'une part, et en legs à ceux qui viendront après nous.

 

Cette cérémonie magique en guise de pied de nez à tous les prêcheurs de mauvais sort, et de pacte avec la Terre, la Nature, l'Humanité.

 

En guise de rappel aussi à ceux qui croient que l'argent suffit, que l'argent et le papier et l'encre se bouffent et nourriront leurs enfants et les enfants de leurs enfants.

 

Comme phare face à la bêtise et à la barbarie. 

 

D'ores et déjà, mes filles feront ou participeront à la même chose, afin que l'empreinte leur reste profonde, qu'il n'y a comme fatalité que celle à laquelle on se soumet.

 

Chacun peut s'y associer, et planter un arbre à son tour. Peut-être que dans le futur quelqu'un sera content de manger les fruits de ces arbres, les arbres de 2012.

 

 

Faites passer le message sur les blogs, autour de vous. Une armée d'arbres contre les ombres. Piliers de la paix.

 

 

Vous n'avez pas de terrain, ou pas d'endroit disponible ? Plantez sur un terrain vague, une haie creuse, chez un voisin. Un pot, même. Un arbre en pot, ça peut être dépoté et replanté. Seule contrainte : pouvoir arroser en période sèche, jusqu'à ce qu'il s'enracine convenablement, donc pas en plein désert.

 

Bonne pioche !

 

 

 

M. de la Fontaine, un précieux maître de sagesse a excellemment écrit. En voici un exemple :

   

 

 Le Vieillard et les trois jeunes Hommes. 

 

Un octogénaire plantait.
Passe encor de bâtir ; mais planter à cet âge !
Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage ;
Assurément il radotait.
Car, au nom des Dieux, je vous prie,
Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ?
Autant qu'un Patriarche il vous faudrait vieillir.
A quoi bon charger votre vie
Des soins d'un avenir qui n'est pas fait pour vous ?
Ne songez désormais qu'à vos erreurs passées :
Quittez le long espoir et les vastes pensées ;
Tout cela ne convient qu'à nous.
- Il ne convient pas à vous-mêmes,
Repartit le Vieillard. Tout établissement
Vient tard et dure peu. La main des Parques blêmes
De vos jours et des miens se joue également.
Nos termes sont pareils par leur courte durée.
Qui de nous des clartés de la voûte azurée
Doit jouir le dernier ? Est-il aucun moment
Qui vous puisse assurer d'un second seulement ?
Mes arrière-neveux me devront cet ombrage :
Eh bien défendez-vous au Sage
De se donner des soins pour le plaisir d'autrui ?
Cela même est un fruit que je goûte aujourd'hui :
J'en puis jouir demain, et quelques jours encore ;
Je puis enfin compter l'Aurore
Plus d'une fois sur vos tombeaux.
Le Vieillard eut raison ; l'un des trois jouvenceaux
Se noya dès le port allant à l'Amérique ;
L'autre, afin de monter aux grandes dignités,
Dans les emplois de Mars servant la République,
Par un coup imprévu vit ses jours emportés.
Le troisième tomba d'un arbre
Que lui-même il voulut enter ;
Et pleurés du Vieillard, il grava sur leur marbre
Ce que je viens de raconter.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans légumes verts
commenter cet article

commentaires

Hélios 15/01/2012 21:36

Je viens d'aller voir ton commentaire, Léa. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut plus m'écrire sur ma messagerie. Notre service de blog, sous prétexte d'amélioration, nous met le bazar.
Mais j'ai déjà donné mon adresse mail sur le BBB, alors je peux bien le mettre ici, entre nous chez VJ :
helios2222@orange.fr

Pour les commentaires du blog, manifestement ce n'est pas un problème de moteur de recherche (ou navigateur, sans bateau), mais peut-être une histoire de cookies. (ne cherche pas, Léa, je ne sais
pas moi-même vraiment ce que c'est. Si Korrigan passe par là, qu'il regarde aussi à ce niveau-là.

Je vous fais une grosse bise.

Hélios

Vieux Jade 16/01/2012 07:31



Mais il n'y a pas que les commentaires. Si sur ta page d'accueil je clique sur une page, un sujet, ou un commentaire, je déclenche une page figée, morte, ou rien ne réagit. A ce stade, il ne me
reste qu'à partir. Ce que je peux faire, c'est lire la page et les sujets déroulants jusqu'au bas de la première page.


Zé le KAKA.



LLéa 15/01/2012 21:10

Bonsoir,

Quelle jolie boite aux lettres ... :)

Naviguateur? Pardon? Non, pas pris le bateau, mais le train et suis descendue en marche.

FireFox? Comment? Feu Renard? Non, "mes" renards se portent a merveille.

Hélios, Hélios, Hélios, tu sais a quel point la technologie et moi, nous sommes de grandes amies! Même regarder l'heure sur une montre, me dilate. Le Soleil, la Lune me servent de repère.

Trève de plaisanterie ... ;)

Hélios, je n'arrive pas a te joindre sur le lien du blog. Un petit carré surgit et il y est inscrit: "Impossible d'effectuer cette opération car le client de courrier electronique par défaut n'est
pas installé correctement."

Fi!

Je devais récupérer les adresses email, égarées lors du déménagement, mais ... mon ex, pas équipé, a peur de casser sa belle toto mobile a cause de la neiche.
Donc, patience ... le contact sera reprit personnellement dès que le blanc manteau aura fondu. Léa n'habite pas au pôle nord ...

Hélios, grosses bises a toute la clique des yeux ouverts et oreilles débouchées. A bientôt. Grand MERCI pour tout le beau travail que vous faites.

Pour ceux qui sont dans le coin. Merci.

http://www.nanomonde.org/Soiree-contre-le-pucage-des

Hélios 15/01/2012 11:34

Ajout : je voulais dire qu'il fallait naviguer avec firefox pour qu'il n'y ait pas de pb.

Vieux Jade 16/01/2012 09:00



Autre chose : quand j'arrête la page du BBB bloquée, il me reste une page de pub pour la Redoute. Il est possible que Blogger pour se faire du fric ait associé des pages de pub forcées à ses
blogs. Bravo l'éthique. Enfin, je ne m'attends pas à ce que Overblog fasse mieux.



Hélios 15/01/2012 11:33

Salut Léa,
Ce n'est pas VJ qui m'a signalé ton pb de comm sur le BBB, mais Korrigan.

Dis-moi sous quel navigateur tu fonctionnes, si c'est Firefox ou un autre. Il semblerait que le pb soit là.

J'ai bien vu que tu n'avais rien mis sur le BBB depuis qqes jours et cela me manquait.

Grosses bises

PS : tu peux me répondre par mail (toujours le même) ou à la suite de mon comm chez VJ.

PPS : merci, VJ, de servir de boîte à lettres. Bises.

Vieux Jade 15/01/2012 12:31



Sauf que papy VJ oublie de relayer les messages. Hum.



LLéa 14/01/2012 22:11

Yeaaaaaaaaaaaaaaaaah, superbe trouvaille!
Pleins d'arbres partout!

Merci Jade. Je ne sais pas dans quel coin tu es, mais de mon côté il va me falloir attendre encore un peu.
Trop froid, et trop haut. Si la plantation se faisait maintenant, les arbres ne tiendraient pas le coup. Patience ...

Bisous,

PS. Jade , excuse moi, hors sujet.

Si dès fois Hélios passe par la. Coucou Hélios, je n'arrive plus a poster sur BBB. La page se bloque. Pas même les commentaires sont visibles. A bientôt. Merci.

:)

Vieux Jade 15/01/2012 10:09



Il y a des pblèmes sur BBB depuis que leur hébergeur (Blogger) a modifié des trucs. Je lui passe le message. C'est pareil pour moi.



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.