Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:39

 

Dans mon rêve, j'étais armé d'une sorte de fusil qui projetait des taches blanches. Je visais l'endroit où se rattachent les membres de cet énorme robot noir, les articulations, et la peinture ou lumière les dissolvaient.

 

Et j'étais jeune, souple, et je me glissais dans des endroits où il ne pouvait m'atteindre, pour le flinguer. 

 

Chaque adversaire a un point faible. Il est inutile et même totalement idiot de s'opposer frontalement à un rouleau compresseur de la taille de celui qui arrive. Mais son invulnérabilité est impossible.

 

Jean de la Fontaine, dans le Lion et le Moucheron nous a envoyé ce message : nous les chétifs insectes, excréments de la Terre, sommes bien plus efficaces et puissants que nous ne le paraissons, et que nous le savons nous-mêmes.

 

C'est aux articulations de la Bête, aux défauts de la cuirasse qu'il faut viser, projeter l'éclair de notre conscience, de notre intelligence, pour la renverser et la vaincre. Car elle doit être vaincue. C'est elle, ou nous.

 

La guerre fait rage dans tous les mondes, n'en doutez pas. Au risque de me répéter, le vrai théatre des opérations, c'est en nous qu'il se trouve. Cet énorme robot qui cherche à se goinfrer le monde, c'est l'aboutissement de notre goût pour laisser les autres décider à notre place, faire les choses pour nous, nous laisser dormir. 

 

Deux des principales tactiques traditionnelles de combat sont, l'une, la sournoise, de se faire passer pour faible et d'attaquer l'ennemi rassuré, ce que rappelle la phrase qui dit que l'une des meilleures armes du diable est de faire croire qu'il n'existe pas, l'autre de se gonfler jusqu'à paraître plusieurs fois son volume.

 

 

Marthe, la vieille bique du coin

 

 

L'ennemi a choisi les deux. Des pratiques émollientes, comme celle qui consiste à nous répéter que tout l'univers accourt à notre secours, et que nous allons bientôt être libérés. Moyennant quoi, rendormez-vous. C'est pourquoi je me suis permis d'attirer récemment l'attention sur le danger de se croire à l'abri, et de ronronner en rond. On n'aurait rien à faire d'autre que d'attendre tranquillement le Sauveur. 

 

Mais il aime beaucoup aussi terroriser et cracher comme un chat. Ses services de propagande inondent le ouèbe et autres torchons de son invincible puissance. Il est partout, il entend tout, il sait tout, il vole de victoire en victoire, et rien ne lui résiste.

 

C'est faux.  

 

Tant que je serai vivant, je croirai bien plus mes rêves que la pub. Et ce rêve m'a dit : vas-y, démonte le, tu peux le faire. Toi, un petit bonhomme de rien du tout, tu as les armes pour le faire. Exerce ton intelligence, vise là où ça le déglingue.

 

Pas à l'extérieur, sûrement. En moi, oui, contre la soumission à la peur, aux habitudes, à la paresse, à l'orgueil, oui. Si je fais ça, si je projette la lumière sur son organisation en moi, je peux le foutre en l'air, et libérer l'humain enkysté.

 

Si je le fais, un coin du monde aura changé, et l'étreinte de fer reculera d'autant. 

 

Si moi, je peux le faire, tout le monde le peut. Et des millions de moucherons renverseront le monstre de fer et de rouages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans légumes verts
commenter cet article

commentaires

La Bulle 10/02/2012 23:34


oh oui ! merci V J .

Vieux Jade 10/02/2012 23:44



Le pet est une sorte d'oeuvre d'art qu'on a bien du mal à faire partager, surtout de près. Hélas. Il est vrai que personnellement, j'ai peu de curiosité pour les expositions de mes contemporains,
je l'avoue. Un regrettable manque de curiosité, sans doute.



La Bulle 10/02/2012 23:01


Moi aussi j'ai des gaz .Sonores pour les melomanes, et puants pour en faire profiter les sourds .

Vieux Jade 10/02/2012 23:18



Je vous avais tendu une belle perche :)



LLéa 10/02/2012 22:08


:)))


 


Merci Jade. Un de ses gros points faibles, c'est tout ce qui se rapporte a la monnaie. Donc ...


 


http://www.dailymotion.com/video/x27ld9_pink-floyd-money_music


 


Gros bécots, :)

Vieux Jade 10/02/2012 22:37



Moi aussi, j'ai un problème avec l'argent, et/ou la peur de manquer. Un de mes points faibles. Je le sais. C'est ce que je vais travailler, demain, en régression. Savoir, essayer de déterminer
l'origine de cette peur, pour la soigner, la guérir, peut-être. L'application du blanc, de la lumière, sur un rouage de ma propre machine noire. Si je comprends, si je guéris, à mon tour, je
pourrai comprendre et guérir la même terreur chez d'autres, et ainsi de suite. C'est ainsi que la lumière gagne. Un par un, la reconquête de notre intégrité.


Bonne nuit, moi dodo.



danielleg 10/02/2012 19:49


Mais si Jade, frotter vous les pieds l'un contre l'autre, mais en vous en rendant compte! :)


Ne croyez pas, il y a encore bien des gestes dans mon quotidien qui sont mécaniques, mais vu que c'Est vraiment notre seule façon d'évoluer, et bien je m'y colle, et c'Est ma passion, j'Aime
çà!!!


Là, j'me gratte le nez, et bien j'le sais!:)


Bonne soirée Jade!

Vieux Jade 10/02/2012 20:01



Bon, je sais que je bois trop, c'est déjà ça :)))



La Bulle 10/02/2012 14:54


bzzzzzzzzzz.bzzzzzzzzzzz.Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.Je suis un moucheron !!!!!

Vieux Jade 10/02/2012 18:50



Attention, ils ont quand même des gaz !



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.