Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 23:59

Une vraie plaie liste, comme son nom l'indique, et j'écoute en écrivant ces mots "The Turtle Dove", doit vous ouvrir de fond en comble, laisser des marques. Sinon, ce n'est qu'une sucette (Little mother's helper).

 

La musique est un art profond, pas un bouche-trous. Parfois, quand j'ai la sensation d'être saturé, de ne plus recevoir, je coupe tout.

 

 

  

De cette merveille, ma version préférée, introuvable sur le ouèbe, est celle de Claudio Abbado.
Le premier mouvement devrait être comme un tsunami.
Ici, pour mon goût, c'est un peu trop scandé, pas assez stupéfiant, incantatoire.

 

 

J'espère, tout au long de ces bandes sons, vous avoir transmis le flambeau de la musique qui fait des trous dans la tête et dépiaute la couenne, pas juste un truc pour rouler en bagnole.

 

Sachez que c'est difficile. Bien des artistes que j'aime sont inconnus pour 10 heures, partenaire obligé d'Ovaire bug, le truc ouk j'écris. Dernièrement, ils m'ont fait savoir que j'étais hyper influent sur le ouèbe et qu'ils voulaient me sonder pour savoir quels étaient les raisons de mon succès. Je rêve j'hallucine, comme disent les simples en vocabulaire, sinon en esprit. J'ai horreur qu'on me sonde. Le rectum révulsé de nature. Sans parler des maladies.

 

Revenons à nos musiques. J'ai déjà dit ici que certains artistes - pour mon confort mental je préfère penser qu'il s'agit des producteurs - limitent l'écoute de leurs titres à 25 secondes. J'ignore si ça a un rapport avec la fameuse crise, ou si c'est inhérent à leur affairisme réputé, mais il est très difficile à cause de cela de programmer de la musique grecque.

 

Un jour j'essaierai avec les musiques juive et écossaise, pour voir.

 

Bref (sauf pépin, j'essaie de rester bref) : ce soir, pour exposer les turpitudes de certains, j'avais prévu et programmé Daniel Lanois et Leon Redbone, qui ne sont pas ce qu'on peut appeler des artistes majeurs.

 

Mais non : à l'écoute, les morceaux étaient tronqués à 25 secondes. Alors je t'ai mis tout ça à la poubelle. Allez crever, maudits rapiats (Lanois était le producteur de Robert Zimmerman, dit Bob Dylan) !

 

Saisi d'une inspiration, et pour équilibrer les voix d'Eliza Carthy, d'Alfred Deller et de Fischer Diskau d'une voix grave, je suis allé voir ce que proposait mon cher Johnny Cash, mais vraiment sans y croire. Et c'est à ne pas croire : Cash n'est aucunement bridé.

 

Comme le vieux Johnny est aux susdits rapiats ce qu'un très grand rhum au bois bandé est à une mauvaise gnôle de maïs transgénique, tout le monde y gagne.

 

L'est pas belle la vie ?

 

PS : je remercie l'aimable personne qui a envoyé une attaque massive de PL sur mon compte 10 heures, je viens de le découvrir. Je ferai de mon mieux pour écouter, d'autant qu"effectivement je ne connais pas ces choses là. Cependant, je fréquente 10 heures un minimum, car je refuse de payer, et mon écoute est souvent soit interrompue de pubs, soit carrément coupée parce que j'ai franchi la limite. 

 

Promis, l'an prochain, je serai un bon citoyen.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans petites graines
commenter cet article

commentaires

LLéa 17/05/2012 23:37


Bonsoir, merci Jade.


 


Jade, je dois t'avouer quelque chose.


Tu ne te fâche pas, merci.


Je n'arrive pas, plus à faire deux choses a la fois.


Lire ou écouter?


Cela doit être le "grand âge". :)


 


Grosses bises,  

Vieux Jade 18/05/2012 11:21



C'est comme moi, j'arrive plus à dire et à faire des bêtises en même temps, c'est vraiment handicapant . :)



danielleg 17/05/2012 20:03


C'Est quoi Jade soundabugs? :)

Vieux Jade 18/05/2012 11:20



Des sgubadnuos, tout simplement, mais à  l'envers.


 



Elena 17/05/2012 12:19


Je crois bien avoir été sollicitée par un de ces soundabugs au moins une fois et je n'y ai pas répondu. J'apprécie ce Jardin JV, merci pour cette porte ouverte, d'ailleurs il n'y a pas de
porte,lol, juste une multitude d'entrée possible..





 


 

Vieux Jade 17/05/2012 15:29



Avant de parvenir au monde sans portes, il faut déjà commencer à en ouvrir, c'est vrai :)



Miche 17/05/2012 05:14


Contente de vous voir en forme, Vieux Jade !


Merci pour tout ce partage, souvent je reste là, à écouter ces mots qui vibrent l'air de tant de manière !



Vieux Jade 17/05/2012 09:15



Merci. Je reprends peu à peu la forme, après un mois de lessive alchimique. J'espère avoir atteint le stade "rinçage". Je préfèrerais être plié dans l'armoire, mais bon :)



vieux jade 17/05/2012 00:23


J'ai oublié de préciser, pour qui ne le saurait pas, qu'en cliquant sur les musiques qui passent, on accède à mon compte Deezer, sur lequel sont toutes les playlist que j'ai faites. Il y en a
plus de cent, donc pour tous les goûts. Bonne nuit.

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.