Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 12:24
TDM_651-1-.jpg
  
AS : avant de le mettre en ligne, j'ai proposé ce texte - une fois n'est pas coutume - à mon comité de lecture (MmeVJ). Elle ne l'a pas trouvé très clair. C'est ce que je ressentais confusément, et la raison pour laquelle je le lui ai soumis. Alors, exceptionnellement, en voici explicitée l'ambition : dire que toute cette immense faim que ressentent les humains, ce besoin de se surcharger provient de la peur du vide et de l'abandon. Ce n'est certainement pas en bâfrant comme quatre, en dévalisant les boutiques de fringues ou en accumulant richesses et pouvoir que nous découvrirons ce qui nous manque réellement.
Mais ce n'est pas non plus en méprisant ceux, ou cette partie de nous, qui cherchent à se cacher derrière l'avoir que la paix, l'amour et la lumière perceront les ténèbres. 
Bon Noël, fête de la naissance dans la nudité et la simplicité, toujours vivante sous la grotesque fête de la bouffe.
  
 
 Petit Jésus des charcuteries,

Toi tout rose comme un cochon,

Emmaillotté dans tes ficelles, 

Toi tu dois comprendre ma faim,

Toi petit Jésus des traiteurs,

Entre foie gras et petites sœurs,

A toi je vais ouvrir mon cœur :

 

Je voudrais manger tout le monde

De A à Zède sans excepter

La quintessence des voluptés,

Les venaisons assaisonnées,

Les marrons les figues et les dindes,

Les chairs nubiles ou lascives,

Lèvres labiles, langues habiles,

Seins généreux, ventres de soie,

Truffes et parfums, vins capiteux,

Longues jambes et culs de velours, 

Portos vieillis, crèmes safranées,

Pulls en mohair, précieux effluves,

Papier glacé vieux parchemins,

  

Je veux manger le monde entier,

Multiplier mes possessions,

Emplir mes coffres de moissons,

Cocos, lingots, fèves, Soissons, 

Emplir mon ventre de boissons,

Me rassasier de choses rares

Les déguster à la brouette 

Me repaître comme un pourceau,

Me rouler dans l’abominable,

Dans la gelée et le saindoux,

Me ravager la trogne à fond,

Ingurgiter, dégurgiter,

Et remanger, comme les romains

Et comme les chiens.

 

charcuterie-1-.jpg

 

Ruissellements de boudin blanc

Et chapelets de boudin noir,

Grappes de fruits, dattes confites,

Museaux, pâtés, grasses tartines,

Jambons, rôtis, salmis, paupiettes,

Tourtes, roulés, crèpes farcies,

Tartes normandes, gants de chevreau, 

Costumes, satins, écharpes fines,

Fluides secrets et senteurs rares,

Je veux avaler l’univers,

A en vomir, tout à l’envers,

Je veux bouffer à en crever

Montres bagnoles et fanfreluches

Une piaule dans chaque palace

Fourrées de deux ou trois nanas salaces

Champagne, flûtes,

Résille et pagnes, 

Je veux baiser à plus savoir

Je veux épouser la planète

Je veux posséder tous les hommes

Et leur ordonner de m’aimer

Pendant que j'aimerai leurs femmes, 

Et devant moi se prosterner

Et devant moi me supplier

De leur accorder un regard

Que je leur donnerai peut-être.

  abats-1-.jpg

 

Petit Jésus tout rose et gras

Comme un morceau de cervelas

Dégoulinant d'huile de palme

De sacrifices de sacrements 

De victimes écartelées

  Et d'adoration de carton 

Entre un bœuf fait de chocolat

Et un âne de frangipane

Accorde moi d’être un salaud

Un salaud comme on n'en fait plus 

Et de me défoncer la panse

     

Parce qu’à chaque instant je pense

A l'inconnu qui est en moi

Et qui m'arrache

Et qui m'aspire

Toujours plus loin

Toujours plus seul

Nu comme un ver 

Dans mon linceul

  

peur.-706642-1-.JPG

 

Qui me fait peur,

Qui me fait peur,

 

Car moi qui suis un faux vainqueur,

Un vrai menteur,

Bonimenteur et receleur, 

Un saule pleureur

Je n'en peux plus

D'être si peu

Si seul

Si nu 

 

Et d'avoir si peur

De ma peur.

 

 

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans extrême
commenter cet article

commentaires

danielleg 28/12/2010 07:40


Elle est magique!
MERCI,et surtout autant pour vous tous.


Narf 27/12/2010 21:58


Wouahhh!!!Léa! Comme tu balances bien!!! Magnifique!
MERCI et BISOUS!!


LLéa 27/12/2010 21:48


Hello ,


J'accepte volontiers les critiques de ceux qui diront que ce qu'il y a dans cette boite est un peu ..... comment dire .... QQ la praline !

Mais dans le monde beaucoup de personnes sont propriètaires de boites " méchantes" .

Quitte a être ridicule , je préfère celle citée plus haut , et je l'offre volontiers a qui veut . Tous nous avons une petite boite , c'est l'usage que l'on en fait qui diffère selon chacun .


Bises , Léa .


:))


LLéa 27/12/2010 21:37


Hello,


:))


A l'intérieur de cette mystérieuse boite ....


Des Merci , une mutitudes d'énormes Merci , de toutes les couleurs , même de celles qui n'existent pas .

Des voeux . Une profusion de voeux les plus beaux . Ceux de la Paix , du partage , de l'écoute et de l'entente .

Des larmes . Des larmes de joies et de bonheurs . Larmes transparentes , claires comme de minuscules miroirs coulant sur les joues .

Des câlins . Des câlins comme ceux des petits, que vous garderez toujours au fond de votre mémoire .

Des bisous . Pleins de bisous , des gros , des plus timides , des bruyants et de jolis petits sucrés .

Des mains . Généreuses et gratuites . Des mains qui se posent sur vos épaules afin de vous rassurer .

Des mains qui caressent doucement votre visage et qui essuient toutes vos larmes .

Des mains bien serrées , enveloppantes qui prennent les vôtres pour les réchauffer .

Des rires . Des rires exubérants , explosifs ou discrets , mais toujours communicatifs .

Des doigts . Des doigts qui se posent légèrement sur vos lèvres pour vous éviter de dire des choses qui ne viennent pas de votre coeur .

Des doigts qui vous obstruent les oreilles , pour que vous n'entendiez pas les méchancetés qui vous font du mal .

Des pensées . Des pensées chaudes , sincères , véritables qui ne demandent qu'a devenir réalités .

Du temps . Du temps afin que vous le passiez le plus possible avec les personnes que vous aimez .

Des mots . Des mots que seuls ceux qui ont gardé une âme d'enfant peuvent recevoir .


C'est une belle boite !


Bonne soirée , Léa .


Narf 27/12/2010 21:13


Coucou Léa! Allez! Sors de la boîte!!!


Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.