Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 11:35

Pendant que les media (pas de "s" pluriel, puisqu'en latin media est le pluriel de medium)  s'interrogent pour savoir si oui ou non, le Strausskahnus Erectus Sofitelus a bien montré sa grosse banane à la petite Banon - et surtout dans quelle mesure ils doivent s'engager dans cette horrible aventure, car au péril de leur survie, quelle tâche amère que la survie dans ce milieu préhistorique -  j'interromps cette pause consacrée à l'entretien de mon jardin physique et au naturisme sous une petite pluie délicieuse pour une urgence : l'admirable et irremplaçable Bouddhanar a encore frappé très fort en publiant la Lettre de Diogène à Alexandre.

 

Vu le contexte de plus en plus toxique, à lire dès réception sous peine de mort par asphyxie rapprochée, et à transmettre comme une étincelle pour rallumer le feu de l'intelligence sous la cendre des conventions.

 

Scusez-moi, je retourne à la pause vin blanc et préparation du repas, grâce à Mme Narf qui m'expédie de temps à autre des petits colis. Distrait que je suis, j'avais promis de parler de ce vin fin dont je me pourlèche les babines lorsque le diable ne se met pas de la partie. Et j'avais oublié. Voilà, c'est réparé.

 

Personnellement, je préfère les blancs, et les seuls rouges qui m'agréent, mais jusqu'à l'extase lorsque la qualité est là, ce sont les Bourgognes, petits ou grands. Ce qui ne veut rien dire, car il y a de splendides "petits" et d'abominables "grands".

 

Étant quasi exclusivement burgondophile en ce domaine, je suis donc mal fondé à parler de leurs rouges.

 

Mais n'hésitez-pas à goûter ce joli blanc d'une grande légèreté, avec de l'étoffe, toutefois, comme de la dentelle. Un vin à méditer avec la nouvelle plaie liste du gueblo.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

danielleg 10/07/2011 08:51


Un coucou a Béru! et aux zôtres! :)))


lléa 10/07/2011 00:53


Coucou,


MERCI. :)))


Beau dimanche a toutes et tous. Léa.


Vieux Jade 10/07/2011 18:40



:)



Narf 09/07/2011 21:27


Mince! J'aurais amalgamé Bouddhanar et La Bruyère? Et donc dit une grosse bêtise? Désolée... Heu vous pourriez effacer mon commentaire les citant s'il vous plaît? Je ne veux porter tort à qui que
ce soit!

Bon, vous déranger, et pendant la pause... j'vais finir par les faire mes ave et pater...cela m'occupera mieux que de dire des bêtises. Désolée pour le dérangement.


Vieux Jade 09/07/2011 22:29



Pas effacer. Ce qui est dit est dit. Vlan. Vous ne me dérangez pas, j'écrivais. Tout est possible, mais je vois mal Bdnar qui n'est jamais dogmatique comme une extension de LBR qui l'est
toujours.


Mais bon, tout est possible. C'est pour ça que je n'efface pas. Peut-être avez-vous raison.



Narf 09/07/2011 20:09


Comme il y a de la place...je me permets d'occuper l'espace. Sont tous en pause les zotres?

Pour rire:

http://www.next-up.org/images/Tricastin_Fuites_AREVA_EDF.jpg

En cas de tsunami, c'est une bonne idée le tonneau. Diogène devait être très très très en avance sur son temps.

Ces temps-ci, je me sens comme un indien dans une réserve: vous savez ceux que l'on a drogués et alcolisés... coupés de leurs racines, de leurs cultures...

En recherchant le titre d'un roman qui traduisait bien la condition de ces indiens en captivité, je tombe sur ça: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mille_femmes_blanches

PS: j'vous avais dit que ma ville était sous "vidéo- protection" depuis quelques semaines? Là, en commentant, je découvre mon adresse IP et l'avertissement qui va avec. Décidément!!!


Vieux Jade 09/07/2011 20:53







Narf 09/07/2011 19:28


Bien sûr que j'ai souvent lu Bouddhanar... mais comme je vous l'avez déja confié en com précédemment, il me fait peur... difficile à expliquer.
Déja que quand j'entends Bouddha, mes poils se hérissent: j'essaye de me raisonner, mais j'ai du mal. C'est comme les pater et les ave... je vous les laisse.

Pour la bouteille de blanc, on dira qu'il y aura prescription dans 1 an et un jour si je n'ai pas de nouvelles... alors je vous l'enverrez à vous! :))

Diogène, c'est celui qui habitait dans un tonneau? Il devait donc aimer le vin! Sympathique au premier abord... mais, méfiez-vous! Restez vigilant toujours!
http://www.youtube.com/watch?v=NmIuaWhplZc

Onfray depuis qu'il a perdu son temps à critiquer Freud ne m'inspire plus du tout.


Oui... j'suis bien allée faire un tour sur Deezer
EN CLIQUANT SUR "VIEUX JADE" EN BLEU CIEL SUR L'IMAGE DE LA PLAY-LISTE EN HAUT A DROITE
(c'est pour ça que j'ai pas eu le temps de lire Bouddhanar.)... Impressionnant, au passage, le nombre de musiques que vous avez enregistrées... ensuite Deezer a voulu que je retrouve mon mot de
passe, que j'ai oublié bien sûr, et quand je suis revenue j'ai eu du mal à retrouver ce titre de Yacoub dans toutes les play-listes... Quels choix! Quelles tentations!! Comme pour le vin, j'y vais
à petites doses (Hummf), j'y reviendrai... Pour faire plus vite et court, je me suis rabattue sur Youtube... Bon, c'est pas le pied! J'préfère les longues play-listes!

Sûr que Diogène avait un sens de l'esthétique.Sur Ouiki: Diogène avait l'art de l'invective et de la parole mordante. Il semble qu'il ne se privait pas de critiquer ouvertement les grands hommes et
les autres philosophes de son temps (parmi lesquels Platon). Les apostrophes les plus connues qui lui sont attribuées sont :

« Je cherche un homme » (ça m'plaît ça :)))!)

(phrase qu'il répétait en parcourant la ville avec sa lanterne), et « Ôte-toi de mon soleil » (en réponse au roi de Macédoine Alexandre, qui était venu lui demander s'il avait besoin de quoi que ce
soit).

Ouais, cherchons un homme, ou mieux, soyons un homme... aujourd'hui, on peut bien balancer une baffe ou une chaussure, ou porter une tee-shirt avec " Ksse toi pov..." mais ça ne veut pas dire qu'on
aura le dessus.

Diogène parle bien. Quant à Bouddhanar, allias Joël La Bruyère, "admirable et irremplaçable" pour vous,...il vend bien. Je me suis laissée ouïr dire qu'il ne serait pas si clean que
ça...http://www.prevensectes.com/lobbies.htm

" OMNIUM des libertés individuelles et des valeurs associatives. Le but affiché de cette association est de "défendre les individus victimes de discriminations en raison de leurs choix spirituels,
religieux ou thérapeutiques". Dans son "code de déontologie", Omnium cherche à rassurer le public avec des clauses sur le respect des droits de l'homme, sur le libre-arbitre, sur l'hygiène et la
sécurité... Cela part d'une bonne intention mais, dans la pratique, Joel Labruyère, président d'Omnium, défend en filigrane des sectes dangeureuses, et qui précisément, ne respectent pas ces
clauses. On peut citer en particulier la Scientologie, une des sectes qui bafoue le plus les droits de l'homme, et dont Omnium bénéficie d'un soutien financier et logistique non négligeable...
Motus. Emanation suisse d'Omnium. Petit chef d'oeuvre
périodique de paranoïa."

Mâ je ne veux pas colporter de fausses rumeurs. J'essaye juste de traduire mon sentiment. Difficile de démêler le vrai du faux et de chercher sa vérité...

Je me demande ce qu'aurait dit Diogène au sujet de ce qu'il se passe en Libye en ce moment?

Quand à DSK, il peut revenir sur le devant de la scène...nous ne sommes plus à ça près.


Vieux Jade 09/07/2011 20:51



Bouddhanar serait Labruyère ?


Tiens... pourquoi pas ? Pour moi, ça ne change rien. J'ai lu Labruyère, parfois d'accord, parfois pas. C'est la liberté, de butiner.


Prévensectes, et tout ce qui sort droit de la machine à faire peur : aux chiottes direct. 


Les pater et les ave, c'était juste pour rire de la machine à faire peur.



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.