Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 19:06

 

308.JPG

 

Église de Carcassonne

 

J'ai exposé dans divers articles mes points de convergence avec les thèses des gnostiques et en particulier celles des cathares. J'ai même brièvement évoqué des souvenirs de passage et de tortures subies dans les caves des geôles de Carcassonne, inscrits dans mes mémoires cellulaires et un jour revenus, dans les larmes.

 

Je lis et relis souvent les écrits cathares, et les romans modernes - Zoé Oldenbourg, Henri Gougaud - les historiens - Anne Brenon -, les philosophes amoureux - René Nelli - les curieux - Arthur Guirdham, et, malgré toute l'affection que je porte à ces femmes et ces hommes qui ont été bien plus beaux que leurs tortionnaires, peu à peu, je finis par diverger sur le fond.

 

Dans cette existence, et malgré l'horreur de l'époque où nous sommes, mes yeux s'ouvrent à la beauté du monde. Ce n'est pas la création qui est maudite, pas l'oeuvre du Créateur. Quel qu'Il soit.

 

Seule l'ignorance est responsable des abominations qui s'affichent partout, sous le visage souriant du normal et du recommandable.

 

Seules l'avidité et la peur sont causes de ces fleuves de sang qui baignent la vie des hommes. 

 

Seule la liberté enfin découverte leur donne la clef du Retour, qui ouvrira peu à peu les innombrables portes qui les isolent du Réel

 

L'homme seul, et sa destinée sont en cause.

 

Ce monde veut être aimé. Ce monde est beau. Ce monde veut être aimé et réparé. Cette Terre est une servante et une amie. Ni une esclave abusée et prostituée ni une louve féroce.

 

Ce monde requiert de l'amour et de la considération. Cette Terre est transparente lorsqu'on la pénètre avec patience, sans peur ni exigence. Cette Terre est Dieu sous un autre visage. Un visage de Dieu.

 

Comme le Ciel, la Nature se ferme au viol.

 

L'homme est seul responsable du monde où il est venu.

 

Chaque assaut qu'il mène le détruit un peu plus.

 

Ses assauts incessants le mènent à la mort.

 

Et, après la mort, après l'épuisement de toute sa folie meurtrière, à la Vie, peut-être.

 

   

 

Le blogueur (encore) absent ne répondra pas aux commentaires dans l'immédiat.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans légumes verts
commenter cet article

commentaires

LLéa 12/12/2011 22:16

Merci Jade.

Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux.

Bonne nuit,Jade.

Vieux Jade 13/12/2011 18:54


Mais déjà sortir de ses erreurs, c'est difficile. Merci, la nuit fut bonne, les rêves inusités, et le réveil facile. :)


Narf 12/12/2011 22:02

Doux sommeil et doux rêves Vieux Jade! Rien de mieux pour découvrir les états intérieurs!

Merci pour les guillemets d'adorer.

Oui, tu n'adoreras point. J'ai déja entendu ça.

Surtout les icônes et veaux d'or, et images... extérieures.

@ Léa... tu pourrais m'envoyer un mail STP? Z'ai pleins de trucs à te dire... urgent. tes ailes sont tellement déployées que je ne sais où te joindre. Vole bien hein? Bises.

Vieux Jade 13/12/2011 18:53


Je connais des gens qui disent détester dormir. Perte de temps. Quelle drôle d'idée ... Ne pas dormir, quelle perte de tant ! Et plus.


LLéa 12/12/2011 21:28

:)


http://les7duquebec.com/2010/02/23/dalai-lama-un-moine-de-la-cia-relations-us-chine-qui-degenerent/

Zen, restons zen ....

Vieux Jade 12/12/2011 21:59



Dis-nous quand cela arrivera, dis-nous quel sera le signe que tout cela va finir. »
5 Alors Jésus se mit à leur dire : « Prenez garde que personne ne vous égare. 6 Beaucoup viendront sous mon nom, en disant : 'C'est moi', et ils égareront bien des gens. 7 Quand vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerre, ne vous laissez pas effrayer ; il faut
que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin. 8 Car on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume, il y aura des
tremblements de terre çà et là, il y aura des famines ; c'est le début des douleurs de l'enfantement.



Narf 12/12/2011 20:52

Plein de Bouddhatrucs... oui c'est vrai, mais il y en a d'autres aussi ( Caravan Palace par exemple). J'arrive à prendre de la distance et je ne regarde pas les images: j'écoute seulement les
notes. La musique me va.

Lors de ma pause de midi, j'ai rapidement visité un magasin d'art: il y avait de très beaux Bouddhatrucs, intégrés dans des sculptures de bois flotté. Très beaux... mais non. J'ai ri intérieurement
" tu te vois adorer ce truc? Il est si beau. Mais non. Vraiment, adorer une image, une icône religieuse... non je ne pourrais pas. Pas encore. Il y en a pourtant qui m'émeuvent et me remuent
beaucoup... des veiux trucs russes ou africains, ou autres, mais je ne suis pas prête à faire le saut religieux.". Et sûrement pas Bouddha: il est tellement à la mode que je fuis. Un jour
peut-être... Ce serait drôle! :)))

Vieux Jade 12/12/2011 21:55






Buste de Jayaverman VII


Pourquoi "adorer" ? Rien n'est extérieur. En fait, Bouddha, Jésus, ce sont des états intérieurs. Non ?


Je vais faire dodo. J'"adore" dormir :)



LLéa 12/12/2011 00:54

Merci Danielle. Beau dimanche a vous aussi, tous et toutes. En retard ....

La notion du temps s'est évaporée ....

:)

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.