Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 11:16

Les gens qui ont la carte dite d’identité française, nés ou émigrés sur ce territoire, sont soumis, comme tous les humains, et bien qu’ils se croient généralement libres aux lois qui régissent le territoire où ils sont ainsi cernés.

 

Ce 21 avril 2013, une partie des esclaves français proteste contre un projet de loi qui met à mal de très anciennes convictions, qui ont jusqu’alors servi de structure à l’univers extérieur et intérieur.

 

Autant dire que pour eux, c’est le monde qui s’écroule. En face, en dehors de quelques uns qui connaissent plus ou moins le but réel du projet, qui est de renforcer drastiquement l’assujettissement à la loi sans la moindre échappatoire de celui qui veut devenir calife à la place du Calife, on trouve autant d’esclaves qui croient que le jour se lève, que tout le monde est beau et gentil, sauf évidemment les archaïques d’en face.

 

De part et d’autre, des humains de bonne foi, abusés, floués, manipulés.

 

On part de l’homosexualité, que tout le monde reconnaît et accepte, sauf quelques tarés profonds, pour aboutir demain, par des tours de passe-passe à une extraordinaire régression, une humanité fabriquée en usine, privée d’amour :

 

Un texte opportun, pour rappel, extrait de « Notre Père », de Jean-Yves Leloup (2007) :

 

« L'éthologie attire notre attention sur le fait que, plus on monte dans l'échelle de complexité des animaux, plus le mâle (peut-être pas encore le père) et sa fonction vont être importants. Dans beaucoup d'espèces, le mâle, en effet, n'a qu'une fonction d'insémination, et une fois qu'il a transmis la semence, l'information, soit il meurt, soit il est dévoré par la femelle (cf. certaines araignées et insectes), mais chez les gorilles, par exemple, si après l'insémination le « papa » gorille est absent, la « maman » gorille est très énervée, insécurisée. Chez les grands singes, le mâle n'a pas seulement une fonction d'insémination, mais aussi de présence. Son absence peut perturber non seulement la femelle, mais aussi la croissance du « petit» ; une femelle chimpanzé ne fait pas de « bébé toute seule » et on peut s'étonner à ce propos de certaines annonces dans les journaux : « Cherche géniteur, présence du père non désirée. » Est-ce évolution ? Ou régression vers le monde des araignées ?

 

Plus réjouissant, un beau texte de Marcel Pagnol nous rappelle l'importance de la relation qui est à notre origine. C'est par la mère que le père est donné à l'enfant, dans la mesure où elle ne désigne comme celui qui compte pour elle, celui qu'elle aime et désire. Dans Fanny, Marcel Pagnol met en scène Marius, l'homme qui vient revendiquer l'enfant qu’il a «fait ». Panisse, veuf sans enfant, a épousé Fanny enceinte, et il a donné son nom au bébé. C'est pourquoi Fanny déclare à Marius que cet enfant n'est pas à lui :

 

« Tu étais son père avant qu'il naisse, mais depuis qu'il est né… »

Et Marius pourra toujours fanfaronner :

« Quand on est père de quelqu'un, c'est pour toujours ! »

César lui répondra :

« Quand il est né, il pesait 4 kg… Mais aujourd'hui il pèse 9 kg, et tu sais ce que c'est, 5 kg de plus, c’est 5 kg d'amour. Et pourtant, c'est léger l'amour ! Et toi, qu'est-ce que tu as donné ?

La vie !

Oui, la vie, les chiens aussi donnent la vie, les taureaux aussi… Cet enfant tu ne le voulais pas. Ce que tu voulais, c’était ton plaisir. La vie ne dit pas que tu lui as donnée. Il te l’a prise, ce n'est pas pareil.

Comment ! Mais nom de Dieu, c'est qui le père ? Celui qui a donné la vie ou celui qui a payé les biberons ?

Le père, c'est celui qui aime ! » répond César magnifiquement. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans légumes verts
commenter cet article

commentaires

LLéa 29/04/2013 11:13


http://www.tv5.org/TV5Site/upload_image/7jslp/443/pdf_n2_eleve_1035_345GrippeB1App.pdf

LLéa 29/04/2013 11:12


:)


 


J'allais t'envoyer ceci ...


 


Tiens Jadou, un petit "devoir" pour éviter de penser aux nouilles. La tienne, et les autres! :)


 


Bien a toi,

LLéa 29/04/2013 10:59


Bonjour,


^^


 


Ah! Bravo Jade! Belle réponse! Et toi, tu tiens le pompom!


PS. Les "termes anarchie" amoureuse portent a confusion. Cela pourrait faire penser a orgie ou un truc dans le genre! Alors que je ne prône que l'amour avec tout les respects inclus.


Tu vois Jadou, j'hésitais entre des spaguettis ou des coquillettes pour repas. Mais tout réfléchis, je vais aller sortir une belle truite. Et je la laisserais filer d'entre les mains! par respect
pour elle ...


 


Belle journée,

Vieux Jade 29/04/2013 11:08



S'enfiler un filet de truite filée, sans filet, c'est acrobatique  :)


Une truite et deux chous verts, en avant la musique ! Restera toujours les choux. Et un chou, ch'est un chou, mon chou.


http://www.youtube.com/watch?v=CJXeFvizfu4



LLéa 28/04/2013 21:19


Mariage pour tous.


 


 


Je suis un vraie nouille ... en parlant des dérives. Elles sont déja effectives. Mariage pour tous ou pas.


Amen,

Vieux Jade 29/04/2013 07:19



Quelle nouille ?


 






LLéa 28/04/2013 00:28


:)


 


Oui Jade, l'essentiel c'est le bonheur des enfants. Et des parents ... avec leurs choix de vie. Aucun jugement. 


Mais je suis définitivement contre le mariage pour tous.


J'aurais préférée une loi: Mariage pour personne. Anarchie amoureuse. :)


Bien a toi, a vous, tousss


 

Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.