Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 10:21

Le livre "Divina insidia", de Pascal Roussel. Editions romaines. L'ai commandé, l'ai avalé en 2 heures. Faut boire après pour faire descendre. Indigestia pourrait aussi convenir. Si vous êtes familier des thèses conspirationnistes, circulez. C'est un reader's digest de tout ce qui circule sur le net depuis des années. Le tout plaqué sur un récit écrit façon rédac niveau seconde, à la torche moi le QI. Dialogues affligeants, djeunes, genre poubelle lavis.

 

Sans oublier la déficience chronique de la ponctuation (certes, il y a des précédents, mais...) et fréquente de l'orthographe.

 

Juste 3 ou 4 pages plus ou moins théologiques avant la happy end de circonstance qui pourraient faire un peu triquer.

 

Et encore, quel foultri foultra ! Le rabbin, le grand mufti et le prêtre catholique rassemblés dans l'exécration du maudit Lucifer...et les orthodoxes, ils sont privés de dessert ?

 

Et moi, qui suis parvenu à la conclusion des cathares, qu'il y a bien peu de ressemblance entre le dieu monstrueux du Deutéronome et le Christ, comment puis-je accepter cette fin grand-guignolesque, mariage imbécile d'antithèses inconciliables, du dieu des juifs et de celui qui le traitait de satan ?

 

Ce livre a deux atouts : son titre, habile trouvaille, et le lien vidéo que j'ai moi-même publié sur ce blog, et qui dit suffisamment : on est gouvernés par des tas de merde, mais tout le monde le sait.

 

Pour le reste, ça ne vaut pas un pet de lapin. Un non-événement.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans petites graines
commenter cet article

commentaires

david 08/06/2011 21:03


bonsoir
j'ai failli l'acheter et je me suis ravisé ...un livre écrit par un ...financier ...la vidéo était racoleuse ...mais le ramage ne valait pas le plumage...et en matière de plumage ...de pigeons...la
finance est une... professionnelle...


Vieux Jade 09/06/2011 07:05



La vie est faite d'expériences...



Ludovic 05/06/2011 01:02


Merci pour l'info, je vais me penchée sur le travail de René Guénon.

Je ne n'essaye de convaincre en rien, en cette période trouble j'essaye juste d'y voir clair.

On ne trouve la paix qu'après avoir trouvé ce que l'ont recherché.

Merci.


Vieux Jade 05/06/2011 16:06



Un livre particulièrement intéressant pour vous : "Farnese", au Jardin des Livres.



Ludovic 04/06/2011 22:30


Parlons plutôt d'esprit, que de mort, au delà du vivant, il a l'esprit, au delà du mort, il y a aussi l'esprit. En cette époque, seul le spiritisme peut nous aider, > plus vite < , à évoluer
et suivre le changement naturel. Sans sa, beaucoup de secret resterait secret, or tout est dévoilés actuellement, pour qui sait entendre. Or le spiritisme actuellement est mélanger avec de
l'occultisme, qui utilise le spiritisme pour de sombre projets/idées. Or certains groupe de spiritisme, très sérieux, utilisent le spiritisme pour communiqués avec les esprits pour échangés des
connaissances que certains garde jalousement pour protéger leur mensonge. Il faut certes réservés le spiritisme au personne de bien et compétent, le oui-ja à 4h du matin pour rire, est
dangereux.

Après tout, le spiritisme sous diverse forme est pratiqué depuis l'aube des temps.

Voir: http://spirite.free.fr/agora.htm , c'est intéressant.


Vieux Jade 04/06/2011 23:23



J'ai eu à faire à plusieurs fantômes, dans ma petite existence. Généralement, c'étaient des êtres incomplets, indignés, pleins de rancoeur. Eux et moi avons toujours négocié leur départ. Ma
femme, de tendance taoïste avérée (moi étant un sceptique presque complet) a traité avec ses ancêtres, jusqu'à ce qu'ils viennent lui dire (en songe) merci de les avoir libéré.


Moi, perso, depuis le jour de ma naissance, j'attends le jour de ma mort. Si vous lisez ce texte, vous verrez que
l'espace intermédiaire est plein d'âmes mortes. Les morts qui s'agglomèrent sont des ratés, pas des aigles.


Faites ce que vous voulez avec les morts, et en particulier avec les morts qui communiquent leur prétendue sagesse aux vivants, c'est votre problème et votre chemin.


Simplement, lisez dans l'Odyssée ce qu'Ulysse a payé comme tribut aux morts en général, et au devin Tirésias en particulier : des sacrifices de sang. Lors de ce sacrifice, c'est très clair dans
ce texte qui a 2500 ans, les morts se pressaient avec avidité pour boire la sang.


Cher ami, que je ne connais pas, sachez que mon expérience vaut largement la vôtre, parce que, contrairement à vous, je l'ai largement parcourue, en suis revenu en un seul morceau, ce qui n'est
pas gagné quand on s'y engage ; lisez "l'erreur spirite", de René Guénon, et faites tout ce que vous voulez, selon votre choix, ou votre destinée.


Mais pour ce qui est de me convaincre du bien fondé de votre choix, c'est inutile. Merci.


Il n'y a aucun rapport entre "psychique" et "spirituel".



Narf 04/06/2011 20:58


Pour rire, j'préfère cet esprit là: :))))
http://www.youtube.com/watch?v=CBL67P4VzCk


Vieux Jade 04/06/2011 21:49



Peter Gabriel ? J'écoutais ça en boucle, sans rien comprendre au texte.



Narf 04/06/2011 20:44


http://spirite.free.fr/ouvrages/le.htm

Là, on peut le lire gratuitement. C'n'est pas du tout ma tasse de thé mais si ça intéresse certains...


Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.