Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 09:33

721.JPG

 

J'ai raconté cette brève histoire, d'abord parce que je l'ai vécue ainsi, et ensuite parce que je suis conscient du fait que la notion de karma est souvent mal comprise. Romantique, romancée.

 

On hériterait d'un "bon" ou d'un "mauvais" karma, selon la conduite qu'on aurait eu lors d'une incarnation précédente. D'abord, même si on peut l'envisager, rien ne prouve qu'on ait plusieurs incarnations.

 

L'évangile parle plutôt de la faute des parents qui retombe sur les enfants, comme l'alcoolisme congénital nuirait au foetus, ou comme la culpabilité ressentie lors d'abus sexuel causerait des dommages jusque sur l'ADN familial.

 

 

 

Mais il n'y a pas nécessairement opposition entre les deux concepts.

 

Dans un monde de conscience, la notion de karma doit être vue pour ce qu'elle est : l'inaptitude à faire face au désordre qu'on provoque. L'incapacité à assumer ses actes inconscients. 

 

Quand un chasseur indien priait avant de se mettre en chasse, puis honorait l'esprit de l'animal tué, il remettait en ordre le désordre qu'il causait par nécessité.

 

Lorsque des citadins enrichis bouffis d'arrogance canardent à bout portant et en rigolant entre deux ripailles du gibier d'élevage terrorisé, le désordre qu'ils causent est immense.

 

La différence est bien évidemment dans la conscience. Rien à voir avec la bonne, ou la mauvaise conscience, qui sont des jouets pour les gamins.

 

Quand on se rend compte que toute action perturbe le milieu, on devient nécessairement attentif à provoquer le moins de perturbation possible. 

 

Le karma, c'est le choc en retour. 

 

C'est pour cela que le chasseur ou le guerrier parfait ne laisse pas de traces et inscrit son geste meurtrier dans le cours naturel des choses. Ne causant pas de désordre, il n'a rien à réparer.

 

Manger un fruit mûr de la peau aux pépins ne cause pas de désordre. Les pépins laissés dans les fèces y trouveront l'aliment nécessaire à leur germination. Cuisiner en crée plus. Importer de la bouffe industrielle emballée depuis un autre continent est simplement dément.

 

Le monde technologique atteint des niveaux records de perturbation, et doit s'attendre à une destruction complète, à un raz de marée en réponse à l'immense désordre qu'il provoque. Des énergies de plus en plus considérables sont nécessaires pour combler les lézardes qui apparaissent. Pour cette raison, je crois en sa ruine totale, un jour ou l'autre. N'étant pas prophète, je n'ai pas date à proposer. Mais le désastre est en cours. Il suffit de voir l'état des humains et de la nature.

 

Laver son cul (maman ne le fait plus), faire sa vaisselle, marcher à pas feutrés, ne pas dire ni faire de saloperies, sont des moyens d'économiser l'énergie réparatrice.

 

C'est dans les petites choses que l'on peut progresser : employer moins de détergent, retenir le sarcasme qui allait partir. Causer le moins de désordre possible. Cesser de réagir passivement. Devenir peu à peu conscient des effets de nos actes, et de la façon de les purifier pour les rendre sans risques.  

 

A la longue, devenir invisible. Une fois invisible, sans karma, donc sans ombre, partir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans compost
commenter cet article

commentaires

beerbottle 01/02/2013 22:27


bonsoir,


bien sûr que j'étais venue le 13 avril pour les lire..comment ai je oublié? is it le  bouillonement de la cherche?


silence,transparence,invisibilité,inistence,rien...tout se rejoint....et du 12 au 13,   3 au 4....?


http://www.youtube.com/watch?v=CbpKGaLPm0s&list=PLC81CE07869028F66


00:00


l'infini, qui relie les zéros?


merci en tout cas...vieux Jade , et bonne soirée


ou journée


 les 2


 


 

Vieux Jade 02/02/2013 09:49



Oula, beaucoup vodka, on dirait, mais j'aime beaucoup la langue russe, que j'avais commencé à apprendre avec la méthode à Mimile, il y a bien longtemps.



danielleg 12/04/2012 07:47


Quelle sagesse Léa et Jade! :)))


Le ressenti a ce propos Est, qu'il me semble que lorsque l'on pose un acte en toute Conscience l'on ne génère plus de Karma.


Comme dit Jade, Une personne qui ne génère plus de Karma Est éveillée et libre de son mental, mais il y a des graduations aussi dans ce domaine.


Toujours d'après Arnaud, on peut être plus ou moins éveillé selon le moment!


(Ma confiance en lui Est totale, il me semble plus proche encore depuis qu'il a quitté cette terre, Je l'aime)


Vous tous aussi d'ailleur!


Bisous d'Amour!


 



Vieux Jade 12/04/2012 08:40



Voilà : la conscience dissipe le karma. Maintenant, y a plus qu'à. :)



LLéa 11/04/2012 21:57


Merci Danielle,


 


Votre lila est magnifique.


Je l'ai senti de suite.


Après suis allée sniffer un de ses frères.


Manque de bol.


Pas ouvert encore.


 


Patience, patience ...


 


Affectueusement, 

Ludovic 11/04/2012 19:04


"Chercheurs", ce  genre de mots complètement vides de tout mais qui dans notre societé moderne ont une importances absolue, tout comme "communauté scientifique", savent-ils déjà, ce qu'ils
cherchent, ces "chercheurs" ? on est drôlement perdu depuis bien longtemps et pourtant on arrive toujours pas à accepter ce fait, jusqu'au faut-il aller?

Vieux Jade 11/04/2012 20:20



En fait, les scientifiques passent leur temps à découvrir ce qu'on sait depuis toujours, et que la science d'hier rejetait comme supestition. Quand je dis "on", c'est le simple bon sens, la
théorie des correspondances, la pensée analogique, la tradition, l'écoute, l'intuition.


Mettons qu'ils sont là pour exposer tout cela à l'extérieur. L'une des phrases de l'alchimie est : faire du dedans le dehors et du dehors le dedans. Même si ça a un sens beaucoup plus vaste, on
peut penser que ces gens là font du dedans le dehors, d'une certaine façon. Rien de caché qui ne doive être découvert.


 



LLéa 11/04/2012 17:08


Bonjour,


 


Merci Jade.


 


Karma? Ne sait pas.


 


La logique ou est elle? Pourquoi les générations suivantes devraient elles payer pour les grosses erreurs des autres? C'est un sujet délicat. Il est vrai qu'a voir le
comportement  sanguinaires des "grands" de ce monde, ils n'ont pas peur pour eux même, et surtout pas de scrupules à laisser leurs "saloperies", pardon, mais c'est bien le mot
qu'il faut , pour leurs descendances.


 


Nul ne peut se permettre de se mettre à leur place. Ceux qui ont vécus, malheureusement, des traumatismes très graves, du fait de leur mal être, inconsciemment, ne reportent t'ils pas leurs
souffrances sur leurs enfants, sans le vouloir? Un nouveau né à la grande sensibilité de ressentir la tristesse de sa maman, d'ou sa tristesse à lui ... de fil en aiguille, le
comportement est différent de celui qui à une maman qui vit dans la joie.


 


Difficile de parler à leur place. Sans l'avoir vécu, nul ne connait sa réacton après avoir vécu un viol, un tabassage, ou une chose horrible. Pardonner et laisser derrière soi les
pires moments, serait la meilleure des solutions. Aisé a écrire, mais à faire? Ressasser, remâcher,  ne sert a rien, sinon qu'a rouvrir les plaies et ne jamais arriver à les
fermer. Ce n'est que mon avis. 


 


Nous créons notre propre présent et avenir par les choix que nous faisons à chaque instant. Faire au mieux, avec ce qui est à notre portée.


 


Bisous,

Vieux Jade 11/04/2012 18:49



Logique ? Il y en a sûrement une, même si elle nous échappe. Chaque cas doit être unique. La seule constante : toute action amène une réaction qui doit être prévue et réglée le plus vite
possible. Quelqu'un qui devient conscient devient conscient de chacun de ses actes et devient donc capable d'atténuer voire d'annuler leurs effets.


Je présume qu'une personne qui ne génère plus de karma devient libre. Libre, elle n'est plus soumise aux lois de la Terre. 



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.