Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:15

izxrt8hk-1-.jpg 

 

C'est le printemps. Mon chat, ex SDF en est convaincu au point de rentrer handicapé par broyage d'une patte (morsure par un concurrent). Tellement convaincu que ce soir, s'il parvient à poser les 4 pattes au sol, il lui manque la moitié d'une oreille. Mais que fait l'ONU ?

 

Les quinqua et sexa de ma génération s'inquiètent, surtout si, après divorce, ils ont épousé des nymphes juvéniles aux appétits dépassant la fallacieuse raison.

 

Nombreux sont ceux qui tapent fébrilement  ces lettres fatidiques sur le clavier de leurs anxieuses après-midi : V.I.A.G.R.A. 

 

Je connais un septuagénaire dont le coeur s'est mis en  bandoulière avec cette saloperie.

 

D'abord, philosophiquement - un mot qui me va mieux que "spirituellement", vaste farce, ce qui s'efface au cours du temps laisse la place à autre chose, le plus souvent en plus subtil.

 

Mais pour qui refuse le - ou n'est pas tout à fait prêt au -  subtil - c'est un droit - et  veut quoi qu'il arrive maintenir le même cap - j'ai connu des octogénaires qui se baignaient l'hiver dans des étangs glacés et fréquentaient d'intelligentes prostituées -  il existe des moyens naturels de favoriser ou prolonger cette sublime et stupide faculté  qui a été accordée aux mâles : bander.

 

Entre autres, le poivre, que les anciens appelaient avec humour : l'avoine de curé. Privilégier dans ce cas le poivre blanc, fruit mûr, et négliger le poivre noir, indigeste.

 

Ma préférence va au  céleri  :

 

"Les propriétés alimentaires du céleri sont bien connues, mais il existe aussi des vertus médicinales : les feuilles et les racines sont dépuratives, diurétiques, carminatives, stomachiques, toniques, et fortement stimulantes. La plante est également censée être aphrodisiaque.

Un aspect rarement évoqué est sa propriété photo-sensibilisante en particulier pour les radiations UV. Les feuilles de céleri contiennent des furanocoumarines phototoxiques (psoralène et ses formes méthoxylées xanthotoxine et bergaptène). Un contact prolongé avec la plante suivi d'une exposition au soleil peut provoquer des accidents cutanés. Les dermatites aiguës sont surtout observées chez les agriculteurs ou les employés des industries de transformation. Les risques de phototoxicité après ingestion sont plus limités. Il est cependant parfois dangereux de s'exposer au soleil après avoir mangé du céleri. Le risque en est de graves brûlures. La dangerosité est fonction de la dose consommée et de l'indice UV du moment[2].

Le céleri est riche en nitrates qui se transforment en nitrites grâce à des bactéries de la bouche. D'après une étude en 2010, ces nitrites sont impliqués dans la vasodilatation et la fluidification du sang, ce qui améliore l'afflux de sang dans certaines zones du cerveau qui, avec le temps, sont moins perfusées. Une dose quotidienne de céleri peut potentiellement prévenir la démence et la baisse cognitive en améliorant cet afflux sanguin cérébral[3]."

 

On peut déduire de la dernière phrase que la vasodilatation - excusez le manque de romantisme - profite également au membre inférieur.

 

Mon expérience personnelle : adolescent, ma mère, en bonne "chrétienne" faisait tout son possible pour évacuer tout ce qui aurait  pu mener son fils chéri sur la voie de la perdition. C'est à dire, en bon français : sauter la bonne. Hélas, la cure printanière de céleri - rave, branche - vasodilatait au maximum ce qui aujourd'hui, sauf vot'respect, me sert maintenant principalement - simple observation statistique - à pisser. 

 

Alors, chers confrères mâles plus ou moins concupiscents, mot que les anciennes Précieuses  bannissaient de leur vocabulaire , je vous en adjure, frères à moi pareils  : si nonobstant toutes admonestions de la Sainte Église, voulez demeurer sur la maudite voie de la perdition, et en chatte goulue entrer sans relâche votre membre point encor moribond, jusqu' à ce que Nature en jouît : préférez frère Céleri au fallacieux viagra, qui de vous se repaîtra jusqu'à tirer de vos côtes flétries la moelle substantificque, et au trépas sans pardon vous conduira.

 

Préférez et de loin notre frère végétal à toutes diableries. Car lui ne demande pas votre être, ni le reste de votre existence comme prix de son aide fallacieuse.

 

Frères humains qui maintenant vivez : si jouir reste votre éperon, au moins ne le trempez pas dans le jus de la mort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans extrême
commenter cet article

commentaires

LLéa 22/02/2011 21:28


Bonsoir,


L'argent, on pourrait vivre sans, dans une société idéale, mais le sexe ? On est pré-équipés. Dépendance, là, rien ne va plus, OK.


Bien sur que si l'on est pré-équiper, cela est fait pour s'en servir! Surtout pour la pérénité de l'espèce. Chimie, chimie .... L'homme a l'avantage de péréniser toute sa vie. Ce n'est pas pour
rien que le sexe masculin d'un âge certain, se tourne vers le sexe féminin, plus jeune.

L'amour entre êtres est une chose magnifique! Magnifique quand c'est dans le respect et la non dépendance.

Mais ce n'est pas ce que met en avant notre époque actuelle. A voir les clips, films, les yeux de nos ados ne voient, en grande partie que le sexe pour le sexe. Si le sexe est en plus associé a de
la violence, ce qi est souvent le cas, cela est très grave! A nous de leur faire comprendre que le virtuel montre une image fausse du sentiment réèl de l'amour. Le vrai amour ne fait pas mal!



PS. Jade, la photo du chat ... il est feu, le pauvre! Vite, vite! Appelle le 18, merci. :)))


Gros bisous, Léa.


Vieux Jade 23/02/2011 08:25



Faire dissoudre le sexe dans l'amour. Oui. Tout le contraire de la porongraphie. Mais qui dit qu'au fond de la pornographie, ne se tient pas l'amour ? Comme le germe du noir dans le blanc, et
celui du blanc dans le noir ?



danielleg 22/02/2011 07:14


Comme d'habitude,un régal de vous lire Jade!
(encore une fois,l'acceptation de ce qui Est!)
Ainsi soit t'il.
Belle journée a tous.


Vieux Jade 22/02/2011 19:30



Le céleri est tellement mieux que la déflaviagration...enfin, chais pas, j'ai jamais usé de ces substances chimiques.



Narf 21/02/2011 22:59


:))) Pénitence :)))


LLéa 21/02/2011 22:29


Hello,


Tant que les humains auront comme dépendances, l'argent et le sexe, aucun espoir de changement!

Amen!


Bonne soirée, Léa.


Vieux Jade 22/02/2011 19:28



L'argent, on pourrait vivre sans, dans une société idéale, mais le sexe ? On est pré-équipés. Dépendance, là, rien ne va plus, OK.



mirabelle 21/02/2011 21:02


Comme pénitence, mon fils, je vous ordonne de réciter deux pâtés et trois ovaires ...


Vieux Jade 21/02/2011 21:30



Pâté végétal, alors. Quant aux ovaires, j'ai besoin de quelques sondages encore pour m'en faire une idée exhaustive. Je me plierai donc à la pénitence, ma Mère.



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.