Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 07:07

Blake_et_Mortimer_03_1024x768-1-.jpg

 

Puisque je dois aller au bout de ma confession, j'avoue, bien-aimés et très respectés juges que j'ai abondamment et délicieusement  péché, et dois-je le dire, au risque d'aggraver la peine éternelle qui m'est inévitablement  échue, sauf grâce, je le sais, après avoir réétudié le code en détail, je n'en ai pas le moindre remords.

 

Tout jeune, je lisais les aventures de Blake et Mortimer.

 

Pire, véritable endurci, j'ai très récemment acheté les albommes qui manquaient à ma collection - l'Affaire du collier, le Rayon "U", et les derniers ajoutés après la mort d'EPJ, et je viens de tout relire avec ravissement.

 

J'avertis d'emblée, EPJ,  il ne s'agit pas d'un tarif électrique, mais de M. Edgard Pierre Jacobs, auteur malgré lui de BD.

 

EPJ, comme son ami/ennemi M. Hergé, était-il possédé par le Diable ?

 

Fut-il un instrument d'aveuglement, ou de lucidité ?

 

Ses histoires pleines d'action mais aussi de surnaturel, de monstres et de malédictions succulentes se sont déversées dans nos jeunes cerveaux impressionnables, mais n'ont pas empêché ce monde terrible. Peut-être, comme celles d'Hergé ont-elles évité plus terrible encore ?

 

EPJ fut un collaborateur d'Hergé, et le meilleur ami d'un personnage voué à l'obscurité, Jacques Van Melkebeke, patronyme qui signifie "ruisseau de lait". Un fleuve lacté dans l'obscurité, ça rappelle la Voie lactée.

 

Hergé, EPJ, Melkebeke sont de plus en plus présumés avoir été des membres de sociétés secrètes issues de la franc-maçonnerie.

 

En la matière, les choses sont complexes, et surtout pour un profane comme moi.

 

Lorsque je lis les aventures de Tintin et celles de Blake et Mortimer, je découvre deux univers plutôt "manichéens", terme relativement impropre mais connu. En fait, on est en pleine dualité chez les deux auteurs. L'univers est découpé en deux : le mal omniprésent, et le bien. Comme chez Sue, Dumas, Hugo, bref, comme partout.

 

Ça laisse des traces dans un psychisme d'enfant. Mais pas plus, pour un fils de catho, que l'image du diable ou des bolcheviques, ou pour un fils d'ouvrier communiste ou d'instituteur socialiste, celle du patronat et des possédants.

 

Il y a bien une fracture visible du monde, comme il y en existe une entre nos deux hémisphères cérébraux. L'homme est habitué à voir double, même à jeun.

 

Le pont de Bifrost est peut-être une représentation du corps calleux, et de la capacité à unir les deux mondes.

 

Dans son autobiographie, EPJ explique pourquoi ni dans son oeuvre, ni chez Hergé on ne trouve de femmes, ce qui a contribué à les faire passer pour des homosexuels : la censure.  

 

Leurs oeuvres étant destinées à l'éducation de la jeunesse étaient extrêmement surveillées. La fameuse "Marque Jaune" d'EPJ a été interdite en France.

 

Les suiveurs d'EPJ, Van Hamme et Sente, scénaristes, et leurs dessinateurs ont enfin introduit des femmes, et des belles, dans leurs récentes publications.

 

Pratiquement, l'oeuvre d'EPJ se résume à :

 

1) Le secret de l'Espadon

2) Le mystère de la Grande Pyramide

3) La Marque jaune

4) l'énigme de l'Atlantide

5) S.O.S. météores

6) le piège diabolique

7) l'affaire du collier

8) les 3 formules du Pr Sato

 

Ses successeurs ont publié :

 

9) l'affaire Francis Blake

10) la machination Voronov

11) l'étrange rendez-vous

12) les sarcophages du 6ème continent

13) le sanctuaire du Gondwana

14) la malédiction des trente deniers

 

Chaque aficionado donne sa préférence. Je m'abstiendrai. L'oeuvre, y compris celle des suiveurs, forme un tout cohérent, et gravite autour des thèmes qui figurent sur la première de couverture d'un album précurseur, le Rayon "U", oeuvre des débuts d'EPJ, assez sommaire, évitable, dans la lignée des Flash Gordon (Guy l'Éclair) :

 

Sous une puissante idole souterraine, ailée et dorée, trônant au sommet d'une pyramide à degrés, tenant en ses mains des gemmes irradiantes, alors qu'un puissant aéronef à réaction passe à proximité, un roi singe armé d'une massue fuit différentes menaces : un énorme serpent bleu, une pieuvre gigantesque, non loin d'un Tiki aux yeux bridés.

 

En 2011, l'univers de Blake et Mortimer peut sembler désuet et naïf, ne serait-ce que parce que ses héros défendent le monde occidental contre les assauts de la barbarie.

 

Mais l'oeuvre est loin d'être aussi simpliste ; on peut aller largement au delà : l'éternel conflit qui oppose le Cosmos au Chaos, comme disaient les anciens grecs. L'ordre apollinien et rigide de la Cité, au désordre brutal mais fécond.

 

Et voir le traître éternel, Olrik, comme la part de nous qui est aveugle au subtil et veut absolument sa part terrestre du gâteau. Ce fameux zego. Olrik, c'est old rik, le vieux roi, le cerveau reptilien, matérialiste forcené.

 

Pour moi, qui cingle vers la soixantaine, un monde inoubliable et toujours succulent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans compost
commenter cet article

commentaires

kriglo 02/06/2011 07:37


...Il y a peu le me suis offert la superbe reproduction d'un Anubis argenté de prés de 20 cm...
Et ce peseur d'âme prône dans mon bureau...juste pour me rappeler...qu'à mon tour...un jour ou une nuit...je serai sur le plateau en balance contre une plume...Cette présence me dit également qu'il
faut profiter du vivant...en essayant d'être le plus équilibré possible...
...
Pour infos...c'est à Black et Mortimer et à la couverture qui illustre cet article...que je dois mon intérêt pour la mystique Egyptienne....comme quoi...les BD peuvent vous ouvrir bien des
horizons...


Vieux Jade 02/06/2011 08:06



Maat pèse les âmes et Anubis renifle les excréments. Chien ou chacal, les avis sont partagés. Dis-moi la trace que tu as laissé, je te dirais qui tu es et quelle est ta destinée. Bonne journée.



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.