Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:47

174.JPG

 

Le petit village de Mourèze, dans l'Hérault, compte 200 habitants et 80 000 visiteurs par année. Voilà pour ce qui concerne la quantité.

 

L'explication de cet engouement vient d'un cirque dolomitique. A ma propre exception, je n'y ai pas vu de clown. Ni de dompteur d'ailleurs. Le spectacle est permanent, en plein air et gratuit. Sur près de 300 hectares, des rochers érodés dressent leurs silhouettes imposantes, dans lesquelles chacun voit les images fantastiques qu'il veut, ou qui l'obsèdent.

 

Entre autres curiosités, on voit également une "table d'autel" insérée dans la maçonnerie d'une maison. Voici ce qu'en dit une brochure éditée par la communauté de communes locale, de façon totalement erronée :

 

"Sur ce morceau est représenté une couronne de laurier avec à l'intérieur un chrisme, symbole chrétien formé des deux lettres grecques Alpha et Oméga. Ces dernières lettres symbolisent le commencement et la fin de tout (...). De part et d'autre du chrisme, il y avait deux groupes de 6 colombes symbolisant les apôtres. Entre chaque colombe, il y a un arbre, sans doute un cyprès, symbole de vie éternelle".

 

On doit ce morceau de bravoure à un chercheur au CNRS, ou à un membre de l'office de tourisme, coauteurs. J'espère qu'il s'agit du second.

 

171.JPG 

Un chrisme n'est en aucun cas constitué des lettres Alpha et Omega, c'est l'évidence même. Comme son nom l'indique, un chrisme est fait des deux lettres grecques superposées Khi, qui a la graphie d'un X, et Rho, qui a celle d'un P.

 

D'où le son KR, racine de Chrisme. Une fois cette sottise signalée, passons aux deux voyelles qui s'y ajoutent ici, comme parfois, mais pas nécessairement. J'ai déjà abordé la question ici :

 

"L’Alpha débute, et l’Omega clôt la série des 24 lettres grecques. Alpha ressemble à une bouche, qui émet la parole, ou qui reçoit la nourriture. C’est une porte, par où nous sommes entrés, avec toute la création. Mu finit la première séquence de douze ; son graphisme évoque un vase qui reçoit. L’eau est un miroir, la matière est neutre. Cette matière dans laquelle nous sommes descendus, c’est notre âme qui lui donne son vrai caractère. Vase de parfums, ou vase de nuit ? A chacun son choix.

 

Logiquement, Omega minuscule ressemble d’une manière flagrante à une paire de fesses, et sa majuscule à un vase renversé.

 

Tôt ou tard, on vide les vases. Tout le monde descend. Tout a une fin. L’instant du tri, à l’autre porte. Les parfums se répandent. Anubis va donner son précieux avis sur la nature du contenu. Anubis ne regarde pas les affiches, ce qu’on montre à tous. Il flaire notre contenu. Pendant que Maat pèse les âmes.

 

L’âme pure, plus légère qu’une plume et dont le parfum est agréable à Dieu rejoint le séjour divin, pleinement éveillée, prête aux Noces".

 

La lecture des 4 lettres donne ARKHÔ : être le premier, le fondateur, celui qui préside, d'où l'archonte, magistrat athénien, mais aussi les archontes gnostiques.

 

ARKÔ, où le Khi est remplacé par un kappa, a le sens de : écarter, repousser, protéger, résister, suffire, Arkos est l'ours, et Arktos la Grande Ourse.

 

On ne connait pas de verbe AKHRÔ, mais l'adverbe AKHRI signifie : à l'extrémité, ce qui s'applique aussi bien à la surface qu'à la profondeur.

 

La tradition a surtout reconnu le premier sens d'origine. Le chrisme désignerait le principe fondateur de l'univers, le Christ et Dieu à travers lui.

 

Dans le sens de protection, on comprend qu'un habitant de Mourèze ait incorporé ce fragment à sa maison. D'autant que cette maison possède en pignon un autre emblème peu commun, qui ressemble à la tête d'un pharaon.

 

175.JPG 

Surprise : la maison d'en face est également ornée en façade d'une autre tête, de "petit gris", cette fois. Arrêtez-moi si je délire. 

 

172.JPG

 

Ce genre de sculpture relevait d'une démarche apotropaïque.

 

Revenons au chrisme. La lettre Khi symbolise la lumière solaire. Chacune de ses branches indiquant solstices et équinoxes. Le Rhô, comparable au Resh hébreu, désigne la tête, la boîte cranienne et son contenu, au bout de l'épine dorsale.

 

La signification du Khi-Rhô, c'est le voyage de la conscience dans l'espace-temps, son témoignage incessant au coeur de la matière et du déroulement. La conscience est "AKHRI", à l'extrémité ontologique.

 

Le X découpe l'espace en 4 secteurs qui sont en rapport avec les 4 éléments, dont le P est le cinquième, la clef qui les active.  

 

La couronne de laurier, à mettre en rapport avec l'arcane XXI du Tarot de Marseille évoque bien évidemment l'Ouroboros, l'enchaînement des cycles, mais aussi le succès et l'intuition.

 

En héraldique, X est appelé : le Sautoir. Sauter le pas, c'est changer de nature, passer derrière le miroir. Succès et connaissance. 

 

Le chrisme de Mourèze signifie avec éclat que l'existence terrestre est imbriquée dans un système bien plus grand, bien plus profond, que tout est à sa place dans le déroulement des temps, et que le rôle de l'homme est de comprendre ce qu'il voit, le sens profond de ce Mystère, et d'en sortir vainqueur, c'est à dire libre, dans le sens où le Christ a dit : j'ai vaincu le monde.

 

J'en étais là de mes réflexions, lorsque je tombai sur ce passage d'une conférence de Rudolf Steiner, qui correspond parfaitement à cela :

 

"Ainsi, se sachant placé au sein de la Création, l'être humain se sent comme un participant à l'acte de création divine et spirituelle. Maintenant il sait aussi pourquoi il mène en lui cette vie, pourquoi se trouve à l'extérieur le monde des étoiles, des nuages, des règnes naturels, avec tout ce qui s'y rattache spirituellement, et pourquoi il porte en lui le monde de sa vie intérieure. Car maintenant l'être humain voit que ces deux mondes vont de pair, et que l'évolution ne va de l'avant que dans la mesure où ils agissent l'un sur l'autre."

 

C'est toujours excitant - et bien que je ne sois pas un lecteur habituel de Steiner - de tomber sur un texte en adéquation avec sa pensée de l'instant.

 

Aussi excitant que de photographier une escarboucle* extraordinaire dans la forteresse de Carcassonne le 13 septembre 2011 :

 

380

 

 

L'Escarboucle ajoutant au Chrisme les levers et couchers héliaques.

 

 

* déjà sur le texte précédent, mais si belle...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vieux Jade - dans légumes verts
commenter cet article

commentaires

Antidote 20/09/2011 19:14


La fidèle....serait ce...mme Narf par exemple ???
Je sais qu'elle vit dans l'Hérault. J'ai d'ailleurs pensé à elle tout de suite lorsque vous avez situé le lieu.
mais je peux me tromper..
Oui, une des 1eres inscrites sûrement, dans la foulée de NOT. Une petite révélation votre prose déjà, à ce moment là.
Mais trêve de compliments...accordez vous le repos nécessaire.Impératif pour poursuivre la tâche..
P.S: et puis, des caresses à Erroll, aussi:)
Bonne soirée à tous les 3


Vieux Jade 21/09/2011 07:26



Erroll est un peu bizarre, mais les fonctions essentielles (l'appétit) perdurent. Tant qu'il y a de la vie...:) Merci, bonne journée.



Antidote 20/09/2011 17:26


Merci VJ; passionnante votre visite de Mourèze, vraiment.
Si la présence du "petit gris" m'avait échappé, par contre l'escarboucle elle m'avait bien tapé dans l'oeil.. Quelles merveilles pour qui a des yeux pour voir.
Et puis, oui j'suis bien de votre avis: " C'est toujours excitant de tomber sur un texte en adéquation avec sa pensée de l'instant"...:))


Vieux Jade 20/09/2011 18:00



C'est grâce à une fidèle du blog que j'ai visité Mourèze, avec Mme VJ. Vous aussi êtes une fidèle, une des premières inscrites, je vous en remercie.


En ce moment, chuis un peu beaucoup fatigué. Je vais peut-être réduire (un peu) la voilure.



danielleg 20/09/2011 12:46


Bon-Jour, Jade :)
Pouvez vous me dire ce que vous appellez " petits gris "?
Souvent j'appelle a l'aide le dictionnaire lors de mes lectures chez vous!


Vieux Jade 20/09/2011 13:49



Çà, les SHORT GREYS :





La ressemblabnce est frappante, non ?



Présentation

  • : Le jardin de Vieux Jade
  • : Arrivages du jour, légumes secs, mauvaises herbes, quelques trucs qui arrachent la gueule. Taupes, censeurs et culs bénits s'abstenir. Si vous cherchez des certitudes, c'est pas l'endroit.
  • Contact

Décidément rétif à l'ordre bestial, j'ai fixé ma résidence ailleurs, d'où j'observe le déroulement des temps infernaux, fumier des plus belles fleurs.  J'ai un jardin secret, où les plantes poussent toutes seules. Servez-vous, si le coeur vous en dit, sans tenir compte de la chronologie, car comme le mot le dit clairement, l'heure est un leurre.

 

Une précision concernant les commentaires : n'ayant pas toujours le temps ni l'énergie de répondre aux commentaires, ceux-ci restent ouverts, sans aucune garantie que j'y réponde. Je me réserve cependant le droit de sabrer les inconvenances, dont je reste seul juge.

 

Ici, je n'est pas un autre.

Recherche

Lave

Après l’explosion

Nul ne l’a sue

Le jour d’après

Coule la lave

Brûlent les cendres

Lave la lave

Mange la louve

Larmes sans sel

De régime

Cuit et recuit 

Frottent les cendres

Récurent

 

Pas encore nu,

Pas tout à fait ?

Restent des choses

Bien accrochées

Des salissures

De vieux fantômes

D’anciennes guerres

 

Qui peut le faire, si ce n'est toi ? 

 

Nettoie

 

Les notes glissent

Comme des larmes

Gouttes de feu

Sur la paroi

 

Qui m’a volé le cœur ?

Qui m’a trempé vivant,

Comme une lame ?

Qui m’a fouetté les yeux,

M’a déchiré le ventre

Me baisant les paupières

Et m’enduisant de baume,

Me prenant par la main,

Pour me conduire

Dehors ?

Les dits de Lao Yu

LE BUT DE LA QUÊTE EST DE N'AVOIR

NI BUT, NI QUÊTE

 

***

 

QUE SAIT-IL DE LA PESANTEUR,

CELUI QUI N'EST JAMAIS TOMBÉ ?

 

***

 

C'EST SOUVENT LORSQU'ELLE S'ENFUIT QU'ON PERÇOIT L'ESSENCE DE LA BEAUTÉ

 

***

 

LA MER A DES MILLIARDS DE VAGUES QUI BATTENT TOUS LES RIVAGES. OU EST LE CENTRE DE LA MER ?

 

***

 

CE QUI EST MORT N'A AUCUN POUVOIR SUR CE QUI EST VIVANT

SEULS LES MORTS CRAIGNENT LES MORTS

 

***

 

QUAND LE NID BRÛLE, LES OISEAUX S’ENVOLENT

 

***

 

C’EST DANS LA CHUTE QUE LES AILES POUSSENT

 

***

 

CE QUI PEUT ÊTRE PERDU EST SANS VALEUR

 

***

 

LA MAISON EST PLUS GRANDE QUE LA PORTE

 

***

 

L’ERREUR EST LA VOIE

 

***

 

LA ROUTE EST DURE A CELUI QUI BOÎTE

 

***

 

LA LUMIERE DE L’ETOILE EST DANS L’ŒIL QUI LA REGARDE

 

***

 

LES PETITS NOURRISSENT LES GRANDS

 

***

 

LES RICHES ONT UNE BOUCHE
MAIS PAS DE MAINS POUR LA REMPLIR

C’EST POURQUOI IL LEUR FAUT
DE NOMBREUX SERVITEURS ;


CEUX QUI ONT DE NOMBREUX SERVITEURS
NE SAURAIENT VIVRE SEULS,

CE SONT DONC DES PAUVRES ;


CELUI QUI PEUT VIVRE SANS SERVITEURS 
EST DONC LE VERITABLE RICHE.

 

***

 

VIVRE C’EST REVENIR SUR SES PAS

 

***

 

LA NUIT LAVE LE LINGE DU SOLEIL

 

***

 

LES RUISSEAUX EMPORTENT LES MONTAGNES

 

***

 

UNE EPINE DANS LE PIED DU GENERAL : L’ARMEE S’ARRÊTE


***
 


UN PORC EN HABITS DE SOIE RESTE UN PORC,
COMME UN DIAMANT DANS LE FUMIER

RESTE UN DIAMANT.

MAIS LA PLACE D’ UN DIAMANT

EST DANS UN ECRIN DE SOIE,

ET CELLE D’UN PORC DANS LE FUMIER.

 

***

 

COMME SEULE L’EAU ETANCHE LA SOIF,
SEULE LA JUSTICE COMBLE LA FAIM DE JUSTICE

 

***

 

DU COLIBRI A L’AIGLE, IL EXISTE DE NOMBREUX OISEAUX

 

***

 

LE DEDANS REGLE LE DEHORS

 

***

 

L’EPONGE BOIT LE VIN RENVERSÉ
ET LA ROSÉE DU MATIN

 

 

***  

 

LORSQU'IL DECOUVRE LE MIEL,

L'OURS OUBLIE LA PIQÛRE DES ABEILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez-Moi Lisez Moi Lisez Moi

Des mots des mots des mots des

Quand à un livre je me livre , ce que je lis me délie.

 

 

Je me demande pourquoi on n'a pas encore une loi qui oblige à faire bouillir les bébés à la naissance, afin qu'ils soient parfaitement stérilisés.

 

Circuler, pour mieux s'ôter.

Toute notre vie, on attend une grande cause pour se lever, et on passe sa vie accroupi, à croupir.

Le lucane aime prendre l'R le soir à sa lucarne.

Ce qu’il y a de bien dans l’état de siège, c’est qu’on prend le temps de s’asseoir.

 

 

Les oiseaux sont les poissons du ciel,

nous en sommes les crabes


Heureux les déjantés, ils quitteront plus facilement la route commune!

 
L’argent n’a pas d’odeur, mais il y contribue.


Un vrai sosie, c’est invraisemblable.

   

Quand je grossis, je m’aigris ; et quand je m’aigris, je grossis.

   

Le temps, c’est de l’urgent.

   

Joindre l’utile au désagréable : se faire renverser par une ambulance.  

 

Le journal du paradis, c’est le Daily Cieux.

   

Yfaut et Yaka sont dans un bateau ; Yfaut tombe à l’eau, Yaka l’repêcher.

 

Chaque matin, s’ils ne sont pas morts, les vieux vont aux nouvelles.

 

Le poète a latitude d’explorer toutes les longitudes.

   

Etre réduit à la portion congrue, c’est fort peu. Moins, c’est incongru.

 

Peut-on dire de quelqu’un
dont la vie dépend des autres pour tout qu’il
est riche ?
La bouche est elle riche ?

Peut-on dire de quelqu’un
qui n’a rien à attendre des autres qu’il est pauvre ?
Les mains sont elles pauvres ?

 

Curieux comme mystique s’oppose à mastoc.

 

On a mis bien des ouvrages majeurs à l’index.

 

Quand le brouillard tombe, on voudrait qu’il se casse.

 

Au matin, la nuit tombe de sommeil.